Une fille avec un livre

Luis Sepulveda, Le vieil homme qui lisait des romans d'amour.

Sepulveda

Il possédait l'antidote contre le redoutable venin de la vieillesse, il savait lire.

Posté par Bina Thomas à 13:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


19 juillet 2018

JR Dos Santos, Codex 632, Le secret de Christophe Colomb, 448p

Codex 632

Mais qui est Christophe Colomb ? Nous pensons le connaitre grâce à nos cours d'histoire du lycée et à des films comme 1492. Un marin génois, découvreur de nouvelles terres pour le compte de la couronne d'Espagne à la fin du XVe siècle.
Enfin, c'est ce que je croyais avant d'être projeté dans le monde du Codex 632.
Dos Santos, par le biais de son personnage Tomas Noronha nous entraine dans les archives sur les traces de celui qui se cache derrière le nom et les traits de ce grand navigateur.
De New-York à Rio en passant par Jérusalem et les archives du Portugal, nous plongeons dans un roman historique où les rebondissements sont nombreux. Nous naviguons de la kabbale aux Templiers, entre judaïsme et christianisme, et chaque découverte est ponctuée d'explications pointues (au risque peut-être de perdre certains lecteurs ?)
L'auteur s'appuie sur de vraies archives, mais ses sources étant soit incomplètes, soit en partie des copies, il est facile d'extrapoler, de laisser jouer une imagination débordante pour combler les lacunes et les manipulations de l'Histoire.
Nous entrons directement dans le roman sans nous poser de question, hormis celle de savoir qui est réellement Christophe Colomb, mais ce n'est plus la même situation à la sortie du roman puisque nous assistons à la naissance du roman que nous venons de lire. Ce n'est pas clair ? Je ne peux malheureusement pas vous dire plus, Lisez-le, vous comprendrez.

Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 juillet 2018

JR Dos Santos, Furie Divine, 672 pages, Poket

furie divine

Voici un nouvel opus de JR Dos Santos qui mêle science et fiction. Et une nouvelle fois Tomas Noronha se retrouve plongé dans une aventure mouvementée, avec encore une fois une équipière de choc au physique de rêve. Il a le chic pour bien tomber ! Notre historien portugais se retrouve cette fois plongé au cœur de la pensée islamiste radicale.

Après avoir analysé la Bible en long, en large et en travers dans L’ultime secret du Christ, voici qu’il se plonge dans le Coran. Après avoir risqué un procès de l’Inquisition, il court maintenant après une fatwa !

« - Soyez patient et espérez. L’umma va se réveiller.

-          Mais quand, Professeur ? Quand ?

Le professeur respira profondément et ébaucha un sourire énigmatique.

-          Bientôt »

Cet ouvrage est furieusement d’actualité, les perspectives d’avenir font froid dans le dos, mais, évidemment, Tomas Noronha va une nouvelle fois sauver le monde. On pourra dire : ‘’Il était moins une’’ !

 

 

Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 juillet 2018

José Rodrigues Dos Santos, La clé de Salomon, pocket, 608 p.

la clé de salomon

« Si l’univers est conscient, il est l’écrivain, et lui, Tomas, un personnage de roman ». Sommes-nous tous des personnages de roman, y a-t-il un auteur qui nous fait vivre des aventures ? Il y a effectivement de quoi s’interroger, et c’est ce que ne manque pas de faire notre personnage récurrent Tomas Noronha, historient et cryptologue.

Nous le retrouvons, cette fois directement mêlé au meurtre d’une personnalité de la CIA avec laquelle il avait déjà travaillé. Alors que la victime semble présenter notre historient comme la clé pour résoudre le mystère de sa mort, la CIA semble voir en lui le coupable idéal qu’il faut faire disparaitre à tout prix. Et le voilà embarqué, en charmante compagnie une fois de plus, dans une course poursuite à la James Bond. Pour quelqu’un qui n’a pas de formation paramilitaire ou de commando, il s’en sort plutôt bien. C’est rocambolesque, et pas toujours crédible.

La cavale est entrecoupée de pause ‘’science’’ pour présenter aux lecteurs les théories de la physique quantique qui fondent l’univers et sur lesquelles repose l’intrigue.

Quand on est loin d’être une spécialiste de la chose, on comprend sur le moment, mais c’est parfois un peu longuet, et une fois le livre refermé, on oublie vite les grandes théories.

Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 juillet 2018

JR Dos Santos, L’ultime secret du Christ, 576 pages, Pocket

l'ultime secret du christ

 

Et si Jésus n’avait pas ressuscité, et qu’on retrouve son corps, pourrait-on le cloner ?

Cette perspective de savant fou n’est pas si saugrenue qu’il n’y parait au premier abord.

Ce nouvel opus de JR Dos Santos  a toujours comme personnage principal Tomas Noronha, historien spécialiste des langues anciennes et cryptologue, déjà rencontré dans La formule de Dieu.

Effectivement, dans la ‘’Vraie Vie’’, les archéologues ont bien retrouvé de l’ADN d’un homme du Moyen-Orient, mais celui-ci ne peut être utilisé pour le clonage. Mais imaginons : si c’était possible ? Qui aurait intérêt à pratiquer ce clonage ? Avec quel objectif pour l’humanité ?

N’oublions pas que notre historien est scientifique et cartésien, et qu’il va lui falloir tout son savoir et toute sa perspicacité pour déjouer le plan de ces esprits machiavéliques.

Du point de vue des lecteurs, ce livre est très fouillé, très pointu dans les références bibliques, parfois un peu lourd à supporter, surtout quand le contenu religieux est plutôt éloigné de mon éducation. Je n’ai que des connaissances vagues et générales du contenu biblique et des bases de la religion chrétienne, et le démontage en règle des écritures était un peu lourd à digérer. J’ai préféré les passages d’enquête.

Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


05 juillet 2018

JR Dos Santos, La formule de Dieu, 522 p, pocket

Compte-rendu de lecture

la formule de dieu

La lecture de Signe de Vie de JR Dos Santos il y a quelques temps dans le cadre d’une MC Babelio m’a donné envie de lire la série qui a pour personnage récurrent Tomas Noronha, historient et cryptologue portugais. Je viens de me plonger dans La formule de Dieu avec délectation.

1951. Princeton. Einstein reçoit la visite de Ben Gourion, alors premier ministre israélien. Qu’est-ce qu’Israël peut bien attendre du célèbre physicien ?

Début 2010. Le Caire. Le professeur Noronha est séduit par une charmante iranienne, Ariana Pakravan, mais la rencontre n’est pas si fortuite qu’il y parait. Pourquoi les iraniens seraient-ils intéressés par les capacités reconnues de Tomas dans le domaine de la cryptographie ?

Quel lien avec la rencontre Einstein-Ben Gourion qui ouvre le roman ?

Quand on réfléchit au domaine de spécialisation d’Einstein et à la politique nucléaire mené par l’Iran, on peut avoir froid dans le dos.

Mais la grande explosion annoncée n’est pas forcément celle que l’on s’imagine.

Ce roman est l’occasion d’aborder des théories physiques assez ardues pour des néophytes, mais elles sont présentées clairement pour que Tomas Noronha et nous, lecteurs qui n’y connaissons rien sur le sujet, puissions comprendre les enjeux des réflexions…sur l’existence de Dieu dans l’univers.

Un grand écart ? non, pas tant que ça si on y réfléchit bien. Rappelons que toutes les théories scientifiques et métaphysiques exposées dans les romans de JR Dos Santos sont vraies et servent de trame de fond à une intrigue où la fiction rejoint la réalité, et la riche bibliographie apporte un éclairage intéressant sur l’angle de ces recherches. Pour avoir lu l’un des ouvrages cités en biblio il y a quelques années, on comprend vite que la présence divine et la métaphysique ne sont pas étrangères aux sciences dures.

Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 juillet 2018

Isabelle Allende, L’amant japonais.

l'amant japonais

Une lecture agréable et délassante malgré un style léger (nombreux clichés dans la narration).

Alma est désormais une vieille dame vivant dans une résidence pour personnes âgées. Elle se lie avec Irina, une jeune employée au service des résidents. Cette rencontre est l’occasion de revenir sur le parcours de ces deux femmes, et, pour Alma, de raconter et transmettre son passé à son petit fils Seth.

Mais il y a encore quelques zones d’ombre dans la vie d’Alma. Qui est Ishimei qui lui écrit régulièrement ? Où la mènent ses escapades impromptues ? Qu‘est-ce qui se cache derrière la façade des apparences ?

Chaque personnage a une part d’ombre…et c’est pour cela que ce livre est parcouru de révélations, parfois inattendues, qui donnent un peu de peps à la lecture et qui compensent la faiblesse du style.

18 juin 2018

Caryl Férey, Plus jamais seul, Gallimard noir, 319 p.

Plus jamais seul

Première approche pour moi du personnage de Mc Cash, même si c’est la troisième apparition de   cet homme dans les romans de Caryl Férey ? Il faudra que je rattrape mon retard.

C’est un homme complètement borderline, anti-tout, qui n’a pas froid aux yeux lorsqu’il défend les valeurs et les amis qui comptent pour lui. 0 l’annonce du décès de son vieux pote Marco, Mc Cash plonge et fonce tête baissée dans une enquête mouvementée. Il ne fait pas bon mettre son nez dans certains milieux ! Comment va-t-il concilier cette enquête et les nouvelles responsabilités familiales qui lui tombent sur le dos ?

C’est noir, j’ai rarement vu un personnage aussi déglingué, qui veut se blinder tout en étant à fleur de peau, qui n’a pas peur de la mort, mais qui s’accroche à la moindre parcelle de vie.

Il ne me reste plus qu’à me replonger dans son passé grâce aux volumes précédents pour mieux le cerner.

14 juin 2018

Mukoma Wa Ngugi, Là où meurent les rêves, l'aube noire, 231 pages

Livre lu dans le cadre des "Explorateurs du polar" avec Lecteurs.com

Dépaysement et choc culturel attendent l’inspecteur Ishmael  au cours de son enquête.

Aux Etats-Unis, dans une petite ville majoritairement peuplée de blanc, un célèbre militant africain, héros survivant du génocide rwandais habitent dans un quartier cossu. Une nuit, une jeune femme blanche et blonde (ça fait cliché), est retrouvée morte sur les marches de sa véranda. Cela fait scandale, l’opinion s’embrase. L’inspecteur Ishmael, un des rares inspecteurs noirs de son secteur, est chargé d’une enquête qui va le conduire à remonter aux origines du suspect, en Afrique de l’est, suite à un coup de fil impromptu.

C’est le choc culturel pour lui comme pour nous, les modes de pensée et d’action sont différents, et, là-bas, il ne fait pas bon frôler de trop près la vérité…Que va -t-il déterrer sur le suspect, jusqu’où va-t-il nous emmener ?

Ce fut pour moi une lecture dépaysante, et qui met le doigt sur un sujet sensible et difficile à aborder, le génocide du Rwanda, vu ici, sous un angle qui m’a interpellée mais que je ne peux pas développer pour ne pas spoiler les motivations des personnages.

Un petit bémol, ce livre, pour moi, ne restera pas dans les annales quant au style, mais c’est une lecture de détente, donc je ne me suis pas pris la tête le dessus.

là ou meurent les reves

11 juin 2018

Gilles Barraqué, Vendredi ou les autres jours, illustration Hélène Rajcak, Mémo Polynie. 130 p

Vendredi

Pourquoi pas ce titre afin d’initier les jeunes lecteurs « à partir de 10 ans, plus ou moins » aux personnages de Robinson Crusoe et de Vendredi ?

Voici une réécriture accessible, présentant le quotidien joyeux et ludique de ces deux personnages qui ont tellement apprivoisé leur île qu’ils ne souhaitent pas en repartir, pour tous les trésors du monde. Une occasion de s’interroger les valeurs sur lesquelles se fonde notre société aujourd’hui….

Alors, voulez-vous jouer au crabe-caillou avec eux ? Dans ce cas, embarquez sur un des rares navires à choisir de faire escale sur cet îlot pour ravitailler en eau et en fruit.

PS : ayant lu ce livre avec mon regard d’adulte, le passage de la tentative de conversion de Robinson et Crusoe par un père de passage résonne étrangement aujourd hui…La réaction de nos joyeux lurons est à mourir de rire.