Schmitt

Un jeune homme suicidaire. Se sentir mal-aimé. Laid. Mal dans sa peau. Se rendre en haut d’une falaise. Sauter.

Au moment de passer à l’acte, se faire interpeller par un homme habillé en noir et blanc.

Accepter sa proposition pour enfin vivre.

Où cela va-t-il le mener de vendre son âme au diable ?

Dans ce roman, Eric-Emmanuel Schmitt met le doigt sur ce qui fait l’identité d’un individu. Peut-on se donner, au sens propre du terme à quelqu’un, se chosifier, ne plus exister, pour devenir une ‘’œuvre d’art’’ ?

Une œuvre qui interroge et qui fait réagir les élèves (du moins, pour ceux qui font l’effort de lire l’œuvre a programme).