elephant man

 

Je connaissais de nom le film ‘’Elephant Man’’ de David Lynch, mais ce n’est que très récemment que je l’ai vu pour la première fois. C’est un cours pour une classe de seconde bac pro qui m’a amenée  à creuser un peu le sujet. Et oui, un travail sur des textes sur la chirurgie réparatrice de nos jours (greffe totale du visage) m’a permis de croiser la route du film, et en allant un peu plus loin, le livre de Frederick Treves qui en est à l’origine. Je crois qu’il en existe différentes versions, mais j’ai trouvé ce court texte d’une petite maison d’édition que je ne connaissais pas.

Frederick Treves est chirurgien à Londres, c’est lui qui a découvert la ‘’créature’’ exposée par des forains, et l’a ‘’analysée’’ avant de publier un article dans une revue médicale. Deux ans plus tard, Elephant Man est retrouvé dans une gare londonienne, la carte de visite de Treves dans la poche. On fait alors appel au chirurgien pour le prendre en charge et en débarrasser la bonne société.

C’est une nouvelle vie qui va commencer pour John Merrick, enfin reconnu comme un être humain, « le cerveau d’un homme, les désirs d’un adolescent, l’imagination d’un enfant».

Une histoire vraie.