30 septembre 2016

Yasmina Khadra, Dieu n’habite pas la Havane, Julliard ,312 pages.

« Je m’appelle Juan del Monte Jonava, et j’ai cinquante neuf ans. Dans le métier, on me nomme ‘’Don Fuego’’  parce que je mets le feu dans les cabarets où je me produits ». Ainsi se présente le narrateur dans le premier chapitre. Don Fuego sera le fil conducteur, au travers duquel Yasmina Khadra va peindre un tableau de Cuba à l’heure où la Révolution s’essouffle, quand le capitalisme commence à arriver. Un chanteur de cabaret, la soixantaine, avec une certaine notoriété,  défaut d’une gloire certaine. Le... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

28 septembre 2016

fondue comtoise

Fondue comtoise   Je me souviens des fondues chez mes parents, toujours  en hiver, composée d’un mélange de comté, de Beaufort et d’emmental. Quelle ne fut pas ma surprise lors de mon séjour dans le Doubs, de découvrir une fondue composée uniquement de comté (du jeune et du vieux). Et quelle délice de la déguster  un soir de pluie dans un petit restaurant de Metabief, au mois d’août ! Un REGAL ! Alors, voici la recette, toute simple ! Ail, pour frotter la cocotte avant de commencer, 1 verre de vin... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 septembre 2016

Jean-Baptiste Del Amo, Règne animal, Gallimard, 432 pages, RL 2016.

Bon, et bien, voilà. Ce livre est terminé après quelques jours de douloureuse lecture. Je ne comptais pas l’abandonner, non, ce n’est pas un livre qu’on abandonne ; Mais je ne sais qu’en penser. C’est un livre pour lequel je ne peux pas dire j’aime ou je n’aime pas. Je n’aime pas ce qui est montré dedans car cela réfléchit une image du monde des hommes qui dérange.  Je n’aime pas son contenu cru, violent, malsain. Mais rien à dire sur l’écriture qui porte le lecteur jusqu’au bout de ce livre et qui l’aide à surmonter son... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
24 septembre 2016

Stéphane Haskell, Respire, Michel Lafon, 255 pages, avril 2016.

Respirer pour vivre, nous le faisons tous, mais mal la plupart du temps. Qui sait vraiment respirer pour vivre ? Certainement pas Stéphane Haskell au début de ce livre témoignage. Stéphane, la quarantaine, ex-alcoolique, est soudain victime d’un écrasement de la moelle épinière, problème connu sous le nom de ‘’syndrome de la queue de cheval ‘’. Il sort de son opération presque handicapé, ne pouvant faire plus d’une centaine de mètres avec ses béquilles, les souffrances ne le quittant jamais. Retour chez sa mère, accro... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 septembre 2016

Niels Labuzan, Cartographie de l’oubli, Jean-Claude Lattès, 516 pages, RL 516 pages.

  « ça n’a pas commencé en 1933, c’est ce que je sais », comprend le narrateur, de père allemand et de mère namibienne. Le jeune homme qui parle ainsi est arrivé sur les lieux le premier à Okahandja, pour la commémoration du centenaire, en présence de l’ambassadeur. « Tu, caché, enterré, il explose aux yeux de tous ». Quoi ? Le génocide, enfin reconnu, de la population Herero. Et c’est ce qui intéresse notre narrateur, sur les traces de son passé de métis, de ses racines namibiennes. Qui était sa... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
21 septembre 2016

Tarte à la courgette rénovée

  Habituellement, je préparais une tarte à la courgette vraiment toute simple. Une cuillère de moutarde étalée au fond de ma pâte (brisée, maison), des rondelles de courgettes bien disposées, quelques rondelles de chèvre, et basta, au four 35 minute à 180°. J’ai trouvé récemment une autre version que j’ai légèrement adaptée, la voici. Quelque que soit la pâte que vous choisissez, (je persiste à faire ma pâte brisée maison), la faire cuire à blanc 15 minute à 180 °. Pendant ce temps, épluchez, râpez et faites cuire 4... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 septembre 2016

Imbolo Mbue, Voici Venir les rêveurs, Belfond, 2016

  Ah,  l’Amérique, les Etats-unis, une destination qui fait rêver bien des migrants de toutes origines ! Jenda Jonga en a rêvé, il l’a fait. Il y est allé, il a fait venir sa femme, son fils. Habiter un logement délabré dans Harlem mais avoir un bon travail, de quoi payer les études de sa femme Neni qui veut devenir pharmacienne. Mais Jende a menti pour avoir son poste. Il est sans papier. Il doit vivre sans faire de remous. Mais les remous vont venir à lui à travers la crise des subprimes qui est en train... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 septembre 2016

Gaël Faye, Petit Pays, Grasset, 216 pages.

« Cher Christian, Je t’ai attendu pour les vacances de Pâques. Ton lit était prêt, à côté du mien. Au dessus, j’avais épinglé quelques images de footballeurs. J’avais fait de la place dans mon placard pour que tu puisses y mettre tes habits et ton ballon. J’étais prêt à t’accueillir. Tu ne viendras pas. Il y a beaucoup de choses que je n’ai pas eu le temps de te dire. Je me rends compte, par exemple, que je ne t’ai pas parlé de Laure. C’est ma fiancé. Elle ne le sait pas encore. J’ai prévu de lui demander de m’épouser. Très... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 septembre 2016

Gaël Faye, Petit Pays, Grasset, 216 pages

  Voici un premier roman d’un artiste multifacette qui mérite bien son prix (Fnac 2016). Gaby vit au Burundi, entre un père français et une mère rwandaise. Au début du roman, chacun est rwandais, burundais, ou zaïrois. Gaby est tenu par son père à l’écart de l’actualité politique et des soubresauts de l’histoire. Mais on sent les tensions latentes, de plus en plus vives. La perception de la population change. Ce n’est plus la nationalité qui est prise en compte, mais l’ethnie. Gaby prend alors conscience qu’il... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 septembre 2016

Purée à la Robuchon

Purée de rate à la Robuchon Pour 1 kg de pomme de terre rate. 200 gr de beurre 10 gr de gros sel par litre d’eau. ¼ de l de lait Sel fin.   Cuire (en démarrant dans l’eau froide) les pommes de terre pendant une ½ heure. Egoutter.  Peler alors qu’elles sont encore chaudes. Les passer au moulin à purée à l’ancienne directement au dessus de la casserole, Dessécher la purée sur feu très doux (1 à 2 en plaque vitro)  Ajouter le sel. Puis ajouter environ ¼ de litre de lait, mélanger et surtout fouetter la purée... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,