Ah, l’automne et ses feuilles mortes qui se ramassent à la pelle. Enfin, à la pelle, façon de parler...
On ratisse, et on remet ça après chaque coup de vent, du moins sur les lieux de passage rendus glissant par les feuilles humides en décomposition. On ratisse, donc, on met en tas, puis en sac, avant d’aller les vider sur le tas de compost, ou sur le sol du potager pour ne pas laisser la terre à nue pendant l’hiver. Certes, c’est la pratique habituelle, mais lorsque le dos est sensible et se rappelle à vous régulièrement en fin de journée, ou même après quelques mouvements de jardinage, il faut savoir s’économiser. Alors, voici une astuce: Prenez la tondeuse!
Et c’est là que le machisme commence.
Déjà que Monsieur se réserve le ratissage (ce n’est jamais assez minutieux!) et me laisse le ramassage en sac (vous savez, lorsqu’on n’arrête pas de se pencher, de se redresser, de se repencher... et ainsi de suite...Et après on vous appelle Mamie quand vous avez du mal à vous redressez), mais alors là, l’usage de la tondeuse, pour moi, ce n’est même pas la peine d’y penser. C’est bien connu, les femmes et la mécanique, ça ne fait pas bon ménage! Alors, pendant que je ramasse dans les endroits improbables ou difficiles d’accès, Monsieur passe la tondeuse sur les allées en herbe, recouverte d’un lit de feuille. Et même sur les allées en gravillon, en réhaussant la lame de coupe. La tondeuse broie, et donne un paillis pour le sol ou le compost, que les anglais appellent un mulch. Du pré-mâché pour le sol, très pratique et efficace. Et avec une tondeuse autotractée, on suit la machine, sans se fatiguer.
Ce matin, pendant que l’Homme est au travail, je devais ramasser les feuilles sur une zone où elles étaient toutes tombées. Je ratisse, ratisse, et ratisse encore....oui, il y en a beaucoup, des feuilles, chez nous! ET LA, lorsque le chat n’est pas là, les souris dansent!
Qui sort la tondeuse? Vérifie le niveau de carburant? La met en route toute seule? Oui, même les blondes peuvent de la main gauche appuyer sur une poignée et de la droite tirer la corde de démarrage. C’EST BIBI!
Remarque des enfants: Quoi, maman, tu sais passer la tondeuse? grrr...
Remarque du Papa lorsque je l’ai eu au téléphone le midi: Quoi, tu sais mettre en route la tondeuse? Tu n’as pas tondu DANS les massifs, au moins? ReGRRRRRR.....
Mais pour qui ils me prennent?
Alors, ne vous gêner pas tondez vos allées, tondez les gravillons aussi, c’est très efficace pour décoller les feuilles, les aspirer et les broyer, sans vous faire de tour de rein.