08 février 2017

Grégoire Delacourt, Danser au bord de l’abîme, JC Lattes.

  A quoi tient une vie de famille ? Une corde raide sur laquelle on essaie de se tenir en équilibre, pour ne pas sombrer d’un côté dans la morne routine, de l’autre dans l’excès qui ferait tout voler en éclat. Bref, danser au bord de l’abîme, avoir la tentation de franchir le pas…ou pas. Et quel pas, celui que franchit Emmanuelle. Un regard, et c’est le grain de sable…Et pourtant, elle aime son mari, ses enfants…Mais c’est la quête du désir, pour elle… Grégoire Delacourt se met à nouveau dans la peau d’une femme qui... [Lire la suite]

06 février 2017

Grégoire Delacourt, On ne voyait que le bonheur, JC Lattès, 363 pages.

  Combien valent nos vies ? Antoine, expert en assurance, estime la vie des autres. Il est temps maintenant de s’interroger sur sa propre vie, de regarder en arrière, de faire le bilan. De cette vie, apparemment, on ne voyait que le bonheur.  Dans la première partie, Antoine est le narrateur. Nous lisons ses pensées, adressées à son fils, Léon.  Mais soudain survient le passage qui fait que je n’ai plus lâché le livre. Il fallait que je me lance dans les deux parties suivantes (narrée par Antoine pour la... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 février 2017

COCOTTE SAVOYARDE

  1 kg de pommes de terre 75 cl de lait Thym Beurre 20 tranches de lard 200gr de fromage à raclette 25 cl de crème fraiche liquide Sel Poivre   Eplucher les pommes de terre, lavez-les et coupez-les en rondelles de 5 mm d’épaisseur. Mettez-les dans une casserole avec le lait, complétez avec l’eau pour recouvrir le tout, ajoutez une blanche de thym, salez, poivrez et laissez frémir 5 minutes. Préchauffer le four à 180 ° th 6 Beurrez les cocottes e tapissez-les avec les tranches de lard et laissez-les dépasser un... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 février 2017

Grégoire Delacourt, La première chose qu’on regarde, JC Lattès, 265 pages.

De deux choses l’une. Ou bien nous avons affaire à un fantasme d’adolescent attardé qui rêve de sortir avec une actrice blonde pulpeuse pour faire baver d’envie ses copains. Ou à défaut d’un poster dans sa chambre pour fantasmer. C’est la première idée que j’ai eu en lisant les premières pages. Le livre  commence ainsi : « Arthur Dreyfuss aimait les gros seins. Il s’était d’ailleurs demandé, si d’aventure il avait été une fille, et parce que sa mère les avait eue légers, sa grand-mère lourds, du moins dans le... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :