trois saisons d'orage

Il y a des lieux comme ça où la nature domine, où l’homme doit l’apprivoiser et non la dompter.

Les Trois gueules, village des Fontaines, deux générations de médecins. Un village qui se développe. Trois générations d’une même famille. Faut-il ouvrir le village à la ville, à la fois géographiquement si proche, et pourtant apparemment si lointain ? Faut-il faire venir des métiers variés, des spécialistes ? Faut-il lutter contre l’invasion péri-urbaine et immobilière ?

La campagne contre la ville, l’Homme contre la nature, servi par une écriture sans fioriture, qui va à l’essentielle. Dès les premières pages de lecture, j’étais là-bas, sur ces falaises, dans cette nature rugueuse, brute, sauvage, magnifique. Cécile Coulon sert ce lieu à merveille. Et c’est ce paysage, cette nature, qui est en fait le personnage principal.