la dernière licorne

Attention, soyez attentif à l’avertissement de l’auteur : « Tout est vrai ». La preuve ? Les tablettes sumériennes (-2500), la Bible, le Coran, le Livre des mutations ( Chine, -VIIIes) ou les écrits d’Ovide  ( – Ier s), tous, sans exception, font allusion à l’arche de Noé pour les chrétiens, qui échouera au sommet du Mont Ararat, entre l’état du Nakhitchevan (dont j’ai appris l’existence à la lecture), l’Iran et la Turquie. Alors, légende ? Histoire vraie ? Ce site attire la curiosité des scientifiques ou de touristes, en quête d’un vestige, d’un petit bout de l’arche.

Comme des reliques, des traces de son existence ou de son inexistence sont dispersés dans le monde : Kaliningrad, Hong-Kong, Toulouse, le Vatican, Arménie…livre apocryphe, morceau de bois provenant de l’arche, étude des glaces du Mont Ararat. … Que craignent les chrétiens réunit au sommet mondial ? Quels secrets veulent-ils tous protéger ? Que veulent les tueurs sadiques et sanguinaires sur les traces de nos trois personnages, Zak, Arsène et Cécile ? Qui/que veulent-ils protéger ? Quelle révélation risquerait de bouleverser l’humanité tout entière ?

Alors embarquez au côté de Zak, mais surtout, n’ayez pas froid aux yeux.  Il va vous falloir du courage et du sang froid et une bonne dose de folie pour le suivre sur les traces des dernières licornes. Oui, oui, puisque je vous dis que tout est vrai ! Vous avez bien lu, les dernières licornes !

Un thriller au final bien ficelé. J’ai eu un peu de mal au début à relier les différentes phases de narration, à situer la place des différents groupes de personnages dans l’intrigue. Mais au final, la lecture est agréable et fluide, et on s’attache à Zak, Cécile et Arsène, et on tremble pour eux.