Un petit livre à mettre entre toutes les mains, hommes et femmes confondus, et quelque soit la culture.

C. N. Adichie est une écrivaine nigériane engagée. « A une amie qui me demande quelques conseils pour élever selon les règles de l’art du féminisme la petite fille qu’elle vient de mettre au monde l’auteure répond sous la forme d’une missive enjouée, non dénuée d’ironie, qui prend vite la tournure d’un manifeste. » OU bien la lettre n'est qu'un prétexte pour camoufler ce manifeste, je ne sais pas. Mais l'un ou l'autre, peu importe, c'est à lire absolument!

Quelle place donner à l’enfant, à la mère, au père, dans la vie quotidienne, dans les propos…

Et le lecteur / lectrice se retrouve confronté, au-delà des cultures, à des situations du quotidien qui nous parlent. Il suffit de regarder la classification des vêtements ou des jouets dans les enseignes françaises pour voir qu’ici aussi il reste beaucoup de chemin à parcourir !

 

Citations :

« Apprendre à questionner les mots. Les mots sont le réceptacle de nos préjugés, de nos croyances, de nos présupposés. Mais pour lui enseigner cela, tu devras toi-même questionner ton propre langage »

« Apprend lui si l’on critique X chez les femmes mais pas chez les hommes, alors c’est que l’on n’a pas de problème avec X mais que l’on a un problème avec les femmes. Remplace X par des mots comme ‘’colère’’, ‘’ambition’’, ‘’grande gueule’’, ‘’entêtement’’, ‘’froideur’’, ‘’cruauté’’.

 

chere ijeawele