la famille de pascal duarte

Voici un auteur qui m’était totalement inconnu, découvert grâce au prêt d’une collègue pour la durée des vacances.

Camilo José Cela a publié La famille de Pascal Duarte en 1942 en Espagne, provoquant un scandale au moment de sa publication. L’auteur devient prix Nobel de littérature en 1983.

La famille de Pascal Duarte est le roman de la fatalité qui poursuit un homme depuis sa naissance.  Un homme que, à la fin de sa vie, ‘’la plupart des gens considère comme une hyène, mais qui n’est au fond qu’un doux mouton poursuivi et effrayé par la vie.

Enfance à la dure dans une famille inculte où la communication se fait surtout à coups de poing et d’insultes, un père qui frappe, une mère qui boit, sèche et sans amour. Le décor est planté, un milieu qui le poursuivra toute sa vie, dans un petit village d’Estremadur.

Pascal va grandir, se marier, avoir des enfants, fuir, revenir, évoluer, toujours dans le même milieu, toujours au côté de sa mère. Mais parfois, le côté animal est le plus fort. Quel peut bien être la vie d’un tel individu ? Et il le di lui-même : « ma faiblesse est grande en face de l’instinct ». Alors, en prison pour la 2e fois, Pascal raconte sa vie, sans rien justifier. Juste raconter. « On tue sans savoir pourquoi », comme si cela allait de soi…