Voici un roman que j'avais sous le coude depuis un moment, mais qui attendait son heure. C'est un roman qui m'a beaucoup plu.

9 août 1945, 11h02, c'est l'événement que les japonais appellent a posteriori Pikadon.
Nous sommes à Nagazaki, les américains viennent de larguer la bombe atomique qui ravagea la ville et ses habitants. Pikadon vu par Amaterasu, une japonaise qui a perdu sa fille et son petit-fils.
Ne pouvant vivre sur place, elle décide de refaire sa vie aux Etats-Unis.
Comment se reconstruire et même tout simplement comment vivre après un tel drame quand on a vu une horreur inimaginable?
Comment faire face au sentiment de culpabilité qui l'habite depuis cette date?

La Grande Histoire est ici vue à travers le prisme de l'histoire d'une famille. Le Japon de la tradition en 1945 raconté trente huit ans plus tard par les survivants.

une belle lecture, que je regrette de ne pas avoir lu plus tôt.

la voix des vagues