Bilan mitigée pour cette lecture empruntée au CDI.

La banlieue du 20 h

- Points positifs: Le contenu qui permet de comprendre comment se ''fabrique'' l'information, orientée selon la problématique du moment, selon le fil conducteur recherché par les journalistes, mais pas selon la réalité du terrain.L'information est donc fabriquée et orientée, ce qui peut expliquer parfois le rapport difficile entre les médias et certains quartiers.

- Points négatifs: Le dessin. Je n'aime pas le trait du dessin mettant en scène cette construction. Le dessin a pour objectif de coller à la réalité, donnant par l'impression de vitesse, l'idée que l'information est prise sur le vif, dans l'urgence. L'information du 20 h est de l'instantané. Pas de sujets de fond, traités sur la durée dans les grands messes médiatiques. Cela relève d'un autre format, d'un autre type d'émission ou d'une autre presse.

 

Citations:

* -"Essai de trouver un braqueur.

- Un vrai? si rapidement?

- Non, mais une racaille, quoi!''

*-'' Mais Melun, c'est pas dans l'Essonne!

- On connait personne à Melun, on fait avec ce qu'on a "

* - ''Mais tu t'es arrangé avec la vérité!

- Non! J'ai choisi une vérité"