Voici un livre dont les personnages m'ont un peu chamboulé. Les personnages, même s'il n'y a qu'un homme de la première à la dernière page, car le chien en est un aussi à part entière.
Le narrateur est un vieux garçon de 57 ans, complètement marginalisé dans cette petite ville côtière irlandaise. C'est un peu l'idiot du village? Le doux abruti? Sa mère est morte quand il était bébé, son père, il y a seulement quelques années.  Mais complètement isolé depuis son enfance, cet enfant présenté par son père comme ''à part'', vit comme un reclus dans une maison qui tient plus du taudis  que d'une maison.  Il semble n'avoir jamais pensé à passer un coup de serpillière vu la description qu'il en fait.
Jusqu'au jour (un mardi, jour de sa descente en ville) où il tombe sur la photo d'un chien miteux dans une vitrine d'un antiquaire.
Un pauvre chien borgne, que l'on devine martyrisé et fugueur. Ces deux fracassés vont se trouver, s'apprivoiser. Le chien va revivre au grès de longues ballades sur la plage du village, l'homme va s'ouvrir au chien, sortir pour lui, le protéger...au point de se lancer dans un roadmovie.
Il lui faut à chaque fois un petit déclencheur pour passer à une nouvelle étape de sa misérable vie.
Il se sont bien trouvé, ces deux là.

Dans la baie fauve