Les figures de l'ombre

 

Un incroyable destin que celui de ces ‘’filles de couleur’’. Vocabulaire entre guillemets car c’est comme cela que l’auteure ouvre son roman. Par une note de l’auteure mettant en garde le lecteur au sujet du vocabulaire employé. Car ces mots, qui peuvent choquer aujourd’hui, collent au plus près de la situation de l’époque.

Mary, Catherine, Dorothy et bien d’autres, calculatrices humaines qui ont joué un rôle important au service des ingénieurs de la NASA, ont très longtemps été passées sous silence, laissées dans l’ombre, oubliées. Mais certaines de ces femmes,  toutes licenciées en mathématiques et / ou physique, étaient des génies. Sans elles pas d’homme dans l’espace, au moment de la course à l’espace dans le contexte de la Guerre Froide entre les Etats-Unis et l’URSS.

J’ai découvert cet ouvrage grâce au film du même nom, nouvellement acheté par le CDI de mon établissement. Je ne pouvais pas ne pas me procurer le livre ! Et celui-ci est bien plus riche, tant historiquement que socialement, et avec une bien plus grande amplitude chronologique que le film.

Un très bon documentaire avec en toile de fond la lutte pour l’émancipation des femmes et contre la ségrégation.

Etre femme, être noire, être femme noire à la NASA et dans la société américaine.