le goût des souvenirs

 

 

Vous rappelez-vous de Lilian, la propriétaire du restaurant dans le roman L’école des saveurs ? Le lundi, jour de fermeture, elle donnait des cours de cuisine à un petit groupe d’individus qui avaient tous une histoire. Son empathie, sa sensibilité, ses doigts de fée pour que les saveurs mettent à nu les émotions de ceux qui les dégustent m’avaient plu.

Vous retrouverez avec plaisir certains de ces personnages, et d’autres. Isabelle, Chloé, Al, Tom… ils sont désormais liés et les chapitres permettent d’explorer successivement leurs émotions et leurs états d’âme.

C’est tendre, c’est doux, bien loin de la violence de ma précédente lecture. Un roman qui réconcilie avec l’espèce humaine.