prometsmoi d'etre heureux

Au cœur de ce roman, un jeune homme de 27 ans, Gabriel, désabusé, qui n’en peut plus de travailler dans un service de contentieux d’une compagnie d’assurance. Il héberge un cousin bousculé par la vie, devenu asocial, Noé qui ne vit que de pizzas surgelées et de jeux vidéo. Mettre le nez dehors lui est impossible depuis 7 ans.

Un coup du sort va bouleverser le ‘’train-train’’ de vie ces deux hommes. La sœur de Gabriel et son mari décèdent dans un accident de la route, laissant leur fille Aziliz orpheline. Gabriel devient son tuteur comme le souhaitait sa sœur.

Aziliz est comme un déclencheur qui va réveiller Gabriel et Noe, les bousculer pour commencer une nouvelle vie. Allez hop, tout le monde en camion, direction la Bretagne, pour trouver un coin où se poser. Leur rêve ? réveiller un hameau dans la forêt de Brocéliande.

Comment démarrer une nouvelle vie quand on est formaté par une vie de consommateurs parisiens ? Il faut changer d’orientation et de problématique, décrocher, s’ouvrir aux autres. Le virtuel n’a plus court, les réseaux humains doivent se reconstituer.

Tout ne sera pas facile pour nos trois amis, ils vont devoir faire face à de nombreuses épreuves.

Un premier roman facile à lire. Quelques éléments nécessitent de croire aux prémonitions, aux rêves, à la limite du surnaturel. S’ouvrir, oui, mais pour moi, cela a un peu de mal à passer. C’est un peu télescopé et prétexte à rebondir et à amener une nouvelle orientation dans la vie des personnages de façon un peu trop flagrante. Une lecture délassante, mais pas forcément une leçon de vie, on n’a pas tous un druide à portée de main.