L'enfant des manèges

En travaillant sur le roman d’Andrée Chédid, L’enfant multiple, voici que je découvre un recueil de nouvelles appelé L’enfant des manèges. Alors, je le commande et je me plonge dans l’ouvrage.

L’enfant des manèges est le titre de la troisième nouvelle, qui est, je pense, à l’origine du roman que j’étudiais. On retrouve toute la trame et les personnages, à quelques nuances et prénoms près. Mais le principe de la nouvelle étant d’être courte, il faut donc condenser, et la chute doit marquer les esprits. En cela, la fin de la nouvelle ne correspond pas à celle du roman, mais je n’en dis pas plus.

Toutes les nouvelles du recueil respectent le fonctionnement des histoires courtes. Elles ont brèves (19 pages pour la plus longue), une seule action, peu de personnages et un ordre chronologique.

Plongez avec moi dans l’univers d’Andrée Chédid, conteuse qui vous plonge dans son monde, perdez-vous dans ces régions chères à l’auteur (Egypte, Liban), et noyez-vous dans les valeurs qui sont les siennes, la fraternité, la générosité, la solidarité.