Le livre que je conseille à tous, une lecture impérative, bref, vous avez compris, n'hésitez pas, foncez!

smiley_etudie_livre

11 février 2019

Luis Sepulveda, Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler, édition Métaillier 119 p

  Il était une fois gros chat noir appelé Zorbas. Alors qu’il reste chez son humain pendant que celui-ci part en vacances, Kengah la mouette mazoutée vient s’échouer sur son balcon. Zorbas lance le branle-bas pour la sauver en sollicitant ses amis les chats du port. Ne pouvant sauver la mouette, il lui fait la promesse de s’occuper de l’œuf qu’elle lui laisse, puis du poussin jusqu’à ce qu’il sache voler. Et la parole donnée par un chat des ports est une parole sacrée ! Zorbas, Colonello et... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 janvier 2019

Bernard Tirtiaux, Les sept couleurs du vent, folio, 367 pages

  Sylvain Chantournelle, compagnon charpentier, est de retour dans ses Vosges natales, avant de repartir sur un chantier bourguignon. Mais chez lui, que de changements sont survenus…et surviendront encore… Aux grés de ses pérégrinations en France et hors de France, nous suivons Sylvain, balloté par le vent de l’Histoire, dans ces temps de Réforme et de Guerres de religion. Ce roman est une lecture de l’Histoire, à travers un homme simple, sincère, qui ne veut jamais tricher. Une histoire de passion avec un métier, avec une... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 novembre 2018

Alain Mabanckou, Les cigognes sont immortelles, 293 pages, édition Seuil.

Ce livre est un roman, mais fortement inspiré de la jeunesse de l’auteur à Pointe Noire entre maman Pauline et Papa Roger. Mais ici Alain est représenté par Michel, collégien rêveur, témoin des bouleversements de l’Histoire de son pays. Mars 1977, le président est assassiné et à la grande surprise de l’enfant, cela ne sera pas sans répercussion sur sa famille. Michel est le narrateur. Et c’est donc à travers le regard de ce garçon que nous voyons ce qui se passe dans la famille, à Pointe Noire et au-delà. Les écrits sont de l’oral... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 octobre 2018

Mana Neyestani, L’araignée de Mashhad, ‘’ça et là’’, Arte édition, 161 pages.

Voici un roman graphique qui m’a beaucoup plu aussi bien pour l’histoire que pour la forme, le dessin, la manière dont c’est mis en scène. Je ne connais pas grand-chose à ce type d’œuvre, je pense qu’il y a un vocabulaire spécifique pour ce que je vais décrire, mais je ne le connais pas. D’abord, l’intrigue. C’est une mise en image d’un documentaire réalisé par Mazar Bahari, journaliste irano-canadien travaillant pour Newsweek, arrêté et torturé en 2009. Son documentaire s’intitule And along came a spider, l’histoire d’un tueur en... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
10 septembre 2018

Léo Perutz, La neige de Saint-Pierre, 217 pages, collection Zulma.

  Voici une découverte récente, un roman que j’ai beaucoup aimé pour son contenu, son époque, son style, et ce qui lui est arrivé. La Neige de Saint-Pierre est sorti en 1933. Léo Perutz est un écrivain juif né à Prague. Il s’est installé en Autriche à Vienne, qu’il quitte après l’Anschluss (Annexion de l’Autriche par l’Allemagne nazie) pour la Palestine. Il est l’exact contemporain de Kafka, et quand je me suis plongée dans cette lecture, je me suis vite demandée dans quel monde j’étais tombé. Mais on ne va pas aussi loin... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 18:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 septembre 2018

Irvin Yalom, Et Nietzsche a pleuré, Galaade édition 512 pages

  « L’histoire est un roman qui a été, le roman est de l’histoire qui aurait pu être. » Mais qu’en est-il de la part du vrai et de la fiction dans ce roman consacré à Nietzsche, dont j’ignorais tout de la vie ? Car tout est tellement bien ficelé, l’historique comme la fiction, les personnages ‘’vrais’’ et les autres.  C’est pourquoi je commence toujours la lecture par le paratexte (préface, postface et remerciements). Ne négligez jamais ces éléments pour comprendre l’écriture et la genèse d’un... [Lire la suite]

30 août 2018

Compte-rendu de lecture, Le problème spinoza 552 pages poche

    Le problème Spinoza peut se ranger sous de multiples étiquettes tant il est riche. Tout d'abord, il s'agit bien d'un roman, un roman de la vie intérieure de deux hommes, Spinoza, au XVIIes, et Rosenberg, au XXes. Comment ces deux biographies ont-elles pu se croiser? Yalom s'est intéressé à la vie intérieure de ses personnages, car, surtout pour pour Spinoza, il y a peu de sources en raison du mode de vie qu'il a choisi. Spinoza est un juif d'Amsterdam du XVIIes, promis à un bel avenir de... [Lire la suite]
27 août 2018

Irvin Yalom, La méthode Schopenhauer, Galaade édition, 552 p.

Voici un livre de psychothérapie qui se lit comme un roman. Après avoir lu Comment je suis devenu moi-même, je retrouve des traits de l’auteur sous le personnage de Julius Hertzfeld. Le métier, le mode de vie, les pensées. Ainsi, Julius est psychothérapeute depuis des décennies. Lors d’un contrôle médical de routine, on lui découvre un mélanome mortel. Un an de bonne santé environ l’attend. Un an encore. Ou un an seulement. Un an qui passe vite quand l’épée de Damoclès reste en permanence au-dessus de votre tête. Les premiers... [Lire la suite]
09 août 2018

Irvin Yalom, Comment je suis devenu moi-même, Albin Michel, 427 pages

Bien que je ne sois pas une fan des autobiographies de personnalités encore vivantes et qui ne soient pas des personnages historiques, je n’ai pas lâché cet ouvrage d’Irvin Yalom. Je connaissais cet américain comme auteur de deux ouvrages déjà lus, Le problème Spinoza et Mensonges sur le divan, et là j’ai découvert un homme passionné par la psychologie, la recherche, la culture, la vulgarisation de sa pratique à l’aide de la fiction. ‘’Enfant, je n’ai pas aimé ma vie, mon école, mes camarades de jeu, mon quartier’’. Il commençait... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 août 2018

Eileen Chang, Love in a fallen City, L’amour dans une ville déchue, Zulma 150 pages

  Une jolie découverte pour ce livre prêté par une amie. Cet ouvrage est constitué d’un court roman de 108 pages, Love in a fallen City, et d’une nouvelle de 50 pages, Ah Hsio est triste en automne, l’étude aux fleurs d’amarante. Love in a fallen City : Shanghai, 1941. Une famille traditionnelle (plusieurs générations, frères, sœurs, belles-sœurs, beaux-frères, neveux, nièces) sous le même toit. Une seule idée occupe l’esprit de la douairière, marier les deux plus jeunes sœurs encore célibataires. Cela devient urgent.... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :