24 avril 2017

Frédéric Viguier, Ressources inhumaines,Albin Michel, 180 p

Une histoire qui fait froid dans le dos et d’un réalisme d’actualité. La narratrice vient de se voir offrir le poste de chef de secteur textile dans le supermarché dans lequel elle travaille depuis 20 ans. Entrée comme stagiaire, elle ne connait rien au commerce et à ses stratégies. Manipulation, regard bien placé, ce qu’il faut avec qui il faut quand il faut et en quelques jours la voilà promue chef de rayon. Comme étudiante en BTS, elle se définissait en négatif par ce qu’elle n’était pas : pas de regret, pas d’amertume,... [Lire la suite]

20 avril 2017

François Roux, Tout ce dont on rêvait Albin Michel, 325 p.

Première lecture de cet auteur qui m’a beaucoup plu, je vais donc me plonger prochainement dans son précédent (et premier) roman, Le bonheur national brut. Années 90, Justine, infirmière en psychiatrie de 25 ans, se cherche, virevolte, en quête de l’Amour. Un homme, Alex, la fait vibrer, mais une vingtaine d’année plus tard, elle a deux enfants avec Nicolas, …le frère d’Alex. Comment en est-elle arrivée là ? Sur cette histoire de couple décrite sur vingt ans vient se greffer un élément perturbateur qui éclaire la société... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 avril 2017

Jenny Colgan, Une saison à la petite boulangerie

  Vous souvenez-vous de Polly ? Elle avait quitté Plymouth pour se ressourcer dans une petite île isolée des Cornouailles.  Alors, dans cette suite, nous la retrouverons avec son macareux, son apiculteur, et son pain. Dans le premier volume, après des bas, elle s’était relancé et avait finalement pris en main la boulangerie abandonnée par sa propriétaire. On la retrouve souriante, heureuse, habitant désormais le phare de l’île. Oui, mais voilà, c’était trop beau. Sa propriétaire, une vieille dame, décède. Pour son... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
12 avril 2017

Ian Manook, La mort nomade, Albin Michel, 429 p.

Troisième et dernier volume de la trilogie mongolienne de Ian Manook mettant en scène l’incorruptible Yeruldelger. Il a démissionné et vit en ermite shaolin dans sa yourte plantée dans le désert de Gobi. Le Gobi est un désert, certes, mais drôlement fréquenté ! Des dessinateurs français, des femmes nomades qui mettent la main sur des cadavres, des ‘’accidents’’, des sociétés minières pas regardantes du tout… Et tout ça vient d’une manière ou d’une autre graviter autour de Yeruldelger bien malgré lui. Corruption aux... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 avril 2017

Jenny Colgan, La petite boulangerie du bout du monde, pocket 508 pages

  Prenez un macareux, un apiculteur, une vieille boulangère revêche, des marins, un phare, une petite île de Cornouaille régulièrement coupée du continent par la marée, et surtout…la mer. Secouez tout cela dans le shaker de la vie et vous aurez l’endroit perdu idéal pour vous refaire une nouvelle vie. Du moins, c’est ce que pense Polly, une jeune femme d’une trentaine d’années. Mais il n’est jamais facile de se retrouver ainsi dans un endroit aussi rustique. J’ai beaucoup aimé ce livre dépaysant et tendre, on s’attache aux... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 avril 2017

Nicolas Maleski, Sous le compost, fleuve édition, 289 p.

Franck est un homme au foyer qui s’occupe de ses trois filles, de la maison et de son potager pendant que sa femme exerce son métier de vétérinaire. Plutôt maniaque et routinier, le train-train quotidien et l’isolement ne lui posent pas de problèmes. La vie suit son cours jusqu’à ce qu’il reçoive une lettre anonyme : sa femme le trompe avec son associé de la clinique vétérinaire… Comment réagir ? Enquêter ? se venger ? En parallèle de la vie conjugale, une histoire vieille de dix ans vient se télescoper avec... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 avril 2017

Jules Verne, Le Tour du monde en 80 jours, édition Le Monde, Les grands classiques de la littérature en bande dessinée. Glénat.

Un classique de Jules Verne fidèlement adapté. On n’a évidemment pas la consistance du texte, mais tout y est. Cette adaptation s’accompagne à la fin du livre d’un dossier de 8 pages sur la vie et l’œuvre de Jules Verne et sur ce roman en particulier, et sur les grandes innovations rapportées par Jules Verne dans ses romans. Jules Verne décrit les moyens de transport et de commerce de la fin du XIXe, en appréhendant le monde dans son ensemble.
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 avril 2017

Al Gore, Une vérité qui dérange,

  Ce livre établit un bilan de l’urgence planétaire et tire la sonnette d’alarme. La prise de conscience doit être rapide, il ne reste plus beaucoup de temps pour réagir. C’est le propos du livre qui résume l’état des lieux, à défaut d’apporter des solutions. Très nombreuses photos et graphiques à l’appui. Mais le livre manque de profondeur, et la mise en page donne l’impression de remplissage. Le livre manque de traitement de fond. Il n’y a pas d’idées novatrices. (Je n’ai pas vu le documentaire qui a inspiré ce livre, je ne... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 mars 2017

Laure Waridel, Acheter, c’est voter. Le cas du café. Edition écosociété, Montréal, 2005

  Ce live décortique le fonctionnement commercial d’un produit qui illustre la mondialisation : le café. Produit dans le sud, consommé essentiellement dans le nord par des milliards d’individus, il suscite l’intérêt des grands groupes multinationaux.  Et quand il y a des intérêts financiers conséquents en jeu, les intérêts humains et écologiques passent au second plan. Etat des lieux, témoignages de l’auteur qui a partagé le quotidien de plusieurs familles productrices au Mexique, le livre est riche et documenté.... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 mars 2017

Richard Flanagan, Dispersés par le vent, flammarion, 367 pages

  « Avec un choc, Sonja se rendit compte qu’elle laissait l’amour pénétrer, et elle se sentait malade de dégoût, sentit tout son corps et son âme quitter le lieu où elle était et eût peur que la petite parcelle de terre solide sous ses pieds ne soit en train de se désintégrer et qu’il n’y ait plus jamais rien sous elle, éprouva une forte sensation de chute tellement accélérée qu’on aurait dit qu’il flottait, qu’il volait, mais sans savoir si elle tombait ». En effet, Sonja est en quête de ses racines à partir d’un... [Lire la suite]