28 octobre 2016

Elizabeth George, Un goût de cendres, Presses de la Cité, 1994.

  Titre original: Playing for the Ashes. Traduction de Dominique Wattwiller.   Un jour en matinée, un livreur de lait découvre les traces d’un incendie dans une propriété dans laquelle il livre  le lait quotidiennement. La police prévenue découvre un corps mort par asphyxie. C’est le premier livre de cette auteure que je termine, je ne connais donc pas ses personnages récurrents. L’inspecteur Linley et le sergent Barbara Havers enquêtes alors dans un monde très varié. Le mort n’est pas celui que craignait le... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 octobre 2016

René Maran, Batouala, Magnard lycée

  Premier livre écrit par un noir à recevoir le Goncourt du premier roman (1921), premier livre présentant la France dans son rôle de colonisateur, mais dans un rôle secondaire, le premier rôle est tenu par des noirs. Quel scandale dans la France coloniale des années 20 ! Littérature de la négritude qui n’en est encore qu’à ses balbutiements, ce livre nous montre le choc des cultures dans un rôle inversé de ce qu’on voit habituellement.  Il ouvre la porte à bien d’autres livres d’auteurs renommés qui vont dénoncés la... [Lire la suite]
20 octobre 2016

Roger Marie-Sabine, La tête en friche, livre de poche, 2012

  Une agréable lecture pleine de douceur sur la magie de la lecture. Un homme brut de décoffrage, que tout le monde considère comme idiot, lie connaissance avec une vieille dame qui, comme lui, compte les pigeons dans un jardin public. Une vieille dame érudite et férue de lecture, alors que lui est analphabète et n’a jamais lu un livre de sa vie. Mais la magie des mots va les liens car il sait écouter. Ecouter la lecture à voix haute d’extraits de La peste de Camus ou du Vieil homme qui lisait des romans d’amour de Sepulveda.... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 octobre 2016

Négar Djavadi, Désorientale, Liana Lévi, 352 pages.

Voici une belle découverte et une belle lecture. Ce livre me faisait de l’œil depuis un moment, et je me suis lancée avec plaisir. Kimia est une jeune femme vivant à Paris. Lors de son rendez-vous à l’hôpital Cochin pour une PMA, l’attente est longue, et elle est seule. Alors, pour tuer le temps, elle se plonge dans ses souvenirs. Kimia se remémore. Son enfance, sa famille, Darius, son père, Sara, sa mère, Leili et Mina ses sœurs, et ses oncles numérités de 1 à 6. Toute sa famille et sa vie jusqu’à ses onze ans en Iran avec des... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 octobre 2016

Michael Chabon, Le club des policiers yiddish, 10/18 domaine étranger, 540 pages, (1ere édition, Michel Laffont)

Titre original : The yddish policeman’s union) traduit de l’américain par Isabelle Delord-Philippe) Bilan mitigé pour ce pavé qui m’a résisté une bonne semaine. Lieu Alaska, à Sitka. Epoque ? Pas très précise. Mais par contre, dans un contexte très particulier. Un morceau du territoire a servi a établir une colonie juive échappée ou survivante du nazisme. Un territoire juif, une police juive, le club des policiers yiddish.  Le territoire serait sur le point de changer de statut. Que vient faire le meurtre d’un... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 octobre 2016

Claude Lanzmann, Le lièvre de Patagonie, Gallimard, 557 pages

  Une œuvre dense et longue à lire dans laquelle Claude Lanzmann revient sur sa vie, ses engagements, ses combats. Un récit au fil de la plume (ou plutôt, pour ce titre là, au fil de la dictée), qui foisonne, qui fuse même parfois dans tous les sens, une anecdote, un événement appelant un autre souvenir, mélangeant parfois les époques. Le livre s’ouvre sur une image qui l’a marqué dans sa jeunesse et qui est à l’origine  de son engagement tout au long de sa vie. Mais ensuite, retour sur son enfance,  et alternance... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 octobre 2016

Carole Fréchette, La petite pièce en haut de l’escalier, Acte-sud papier, 2008, 74 pages.

  Voici ce que j’appelle une ‘’pièce sous influence’’, c'est-à-dire une œuvre clairement inspirée d’un classique qui a marqué (à la manière d’un auteur, ou d’un héros…) J’aime ce type de livre pour voir ce qu’une relecture d’une œuvre peut apporter. Résumer de la pièce : Henri est millionnaire. Il vient d’épouser Grâce. Il a une maison de 28 pièces, qu’il lui a fait visiter. Tout. Sauf une pièce, un débarras, à l’étage, en haut de l’escalier. En quoi un débarras pourrait-elle bien l’intéresser ? Mais voilà, elle a... [Lire la suite]
04 octobre 2016

Eric Vuillard, 14 juillet, Acte Sud, 200 pages, RL 2016.

La Révolution française vue par le petit bout de la lorgnette, du côté du petit peuple car ‘’ c’est depuis la foule sans nom qu’il faut envisager les choses ». Ce livre est uniquement narratif,  aucun dialogue, une succession  d’événements vécut par le peuple parisien.   Il semble y avoir eu un gros  travail de fait dans les archives pour donner la vie au peuple très souvent oublié ou alors abordé ‘’en masse’’, les individualités étant noyées dans le groupe. Ici chacun prend vie le temps d’une action,... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 septembre 2016

Yasmina Khadra, Dieu n’habite pas la Havane, Julliard ,312 pages.

« Je m’appelle Juan del Monte Jonava, et j’ai cinquante neuf ans. Dans le métier, on me nomme ‘’Don Fuego’’  parce que je mets le feu dans les cabarets où je me produits ». Ainsi se présente le narrateur dans le premier chapitre. Don Fuego sera le fil conducteur, au travers duquel Yasmina Khadra va peindre un tableau de Cuba à l’heure où la Révolution s’essouffle, quand le capitalisme commence à arriver. Un chanteur de cabaret, la soixantaine, avec une certaine notoriété,  défaut d’une gloire certaine. Le... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 septembre 2016

Jean-Baptiste Del Amo, Règne animal, Gallimard, 432 pages, RL 2016.

Bon, et bien, voilà. Ce livre est terminé après quelques jours de douloureuse lecture. Je ne comptais pas l’abandonner, non, ce n’est pas un livre qu’on abandonne ; Mais je ne sais qu’en penser. C’est un livre pour lequel je ne peux pas dire j’aime ou je n’aime pas. Je n’aime pas ce qui est montré dedans car cela réfléchit une image du monde des hommes qui dérange.  Je n’aime pas son contenu cru, violent, malsain. Mais rien à dire sur l’écriture qui porte le lecteur jusqu’au bout de ce livre et qui l’aide à surmonter son... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,