18 août 2016

Nik Cohn, Anarchie au Royaume Uni, éditions de l'olivier, 394p.

« Quand je sortais dans le monde, jeune romantique parmi les étrangers, je recherchais les rebelles et les inadaptés. Mes mentors comptaient surtout parmi ceux qui vivaient dans les marges : les rockers, les beats, les marchands forains, les gays et quelques criminels. Tous des raconteurs d’histoires obsessionnels, des faiseurs de mythes, comme moi ». Et ce sont ces marginaux que nous suivons ceux qui forment, selon l’auteur, les ‘’vrais gens’’ du Royaume Uni, que certains considèrent comme un état indépendant et... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 août 2016

Thérèse Georgel, Contes et légendes des Antilles, Pocket junior. 209 pages, 1994.

Avec des contes originaux ou des revisites de contes européens, Thérèse Georgel nous dépayse avec des contes au parfum d’exotisme. Ceux qui s’inspirent des contes européens témoignent de l’histoire : importés par les conquérants ou par les esclaves africains, ils témoignent du mélange des cultures. Sans oublier les références à Madame de Maintenon, qui vécut 6 ans à la Martinique, ou à Joséphine de Beauharnais, née dans les iles. Soyez aussi attentif au conte intitulé ‘’neg né malheureux’’ qui explique par le conte l’origine de... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 août 2016

Vladimir Fédorovski, Le roman de Saint-Pétersbourg, Le livre de poche, 309 pages.

Il y a quelques années, j’avais lu Le roman de l’Orient-Express, du ce même auteur, et j’avais apprécié l’approche. J’ai donc récidivé avec ce titre dès que l’occasion s’est présentée lors d’une visite à mon libraire. De Pierre Ier au XXes, des grands tsars et tsarines aux grands  auteurs  (Pouchkine, Balzac, Dostoïevski…), ils ont marqué la ville de leurs empreintes architecturales ou littéraires, tous sont entrés dans la légende de Saint-Pétersbourg.  Une ville bâtie ex-nihilo pour devenir une des villes  les... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 août 2016

Michel Bussi, Le temps est assassin, presse de la cité, 400 pages

Je ne sais pas pourquoi j’ai toujours du mal à entrer dans un livre de Michel Bussi. Ce fut encore le cas avec celui-ci. Par contre, dès que l’histoire est vraiment enclenchée, j’ai bien du mal à le lâcher, et lorsque j’approche de la fin, interdiction de me déranger ! 1989. Une voiture chute dans un précipice, en Corse. Absence de freinage, tonneaux, chute mortelle pour trois des quatre occupants. 2016, 27 ans après les faits, la survivante désormais avocate, mariée, et mère d’une jeune fille de quinze ans, revient pour la... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 17:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 juillet 2016

Drago Jancar, Six mois dans la vie de Ciril, éditions Phébus, 313 pages

Ciril joue du violon dans le métro viennois le jour, et de la musique klezmer dans un band le soir. Une rencontre fortuite va changer le cours de sa vie. Les six mois de sa vie à venir. Peut-on du jour au lendemain partie, tout quitter, sans prévenir personne ? Pourquoi pas, si votre vie ne correspond pas à vos attente. Peut-on suivre le premier inconnu venu ? Pourquoi pas s’il est de la même origine. Or, Ciril est slovène, et Stefan Dobernik aussi. Lun retourne à Ljubljana, l’autre, y a fait ses études. Alors, pourquoi... [Lire la suite]
28 juillet 2016

Sendor Marai, L’héritage d’Esther

Confrontation dans un calme apparent entre deux personnages, Lajos, coureur, séducteur, escroc, et Esther, son ex-fiancée, qu’il a quittée pour épouser…sa sœur. Esther, sage, trop sage, vivant recluse avec Nounou dans a maison familiale, seul bien à ne pas avoir été hypothéqué. Vingt ans après, il revient, et ce livre relate les pensées d’Esther la veille et le jour du retour. « Peux-u me prêter vingt couronne ? je te les rembourse tout de suite, le chauffeur veut faire du gas-oil, et je n’ai pas de monnaie ». Oui,... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 juillet 2016

Amadou Kourouma, Les soleils des indépendances. Seuil, 1970

Le soleil des indépendances est une allégorie de la période postcoloniale dans un état d’Afrique de l’ouest. Les modes de vie et de gouvernement traditionnels ont été balayés par la colonisation et l’accession à l’indépendance, quand arrive au pourvoir un parti socialiste unique corrompu. Fama est le dernier d’une lignée Malinké, il a tout perdu à l’indépendance. Sa femme Salimata caractérise la situation féminine ? Montrée du doit en raison de sa stérilité (à moins que ce ne soit celle de Fama, mais ça, il ne faut même pas... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 juillet 2016

Denise Paulme, Cendrillon en Afrique, Galaade édition, 303 pages, 2007.

Les contes nous interrogent. Les contes s’interrogent, et c’est ce qu’a fait sur le terrain en Afrique l’ethnologue Denise Paulme en analysant de nombreux contes africains. Les contes sont des miroirs de la société, d’une culture, et donc à ce titre sont des sources très précieuses. Quels sont les thèmes permanents, récurrents, les absents, les variantes, entre les ethnies, les pays, les cultures ? Imaginez-vous Le Petit Poucet en Afrique ? Mais oui, il existe, avec des variantes.  Et une Cendrillon africaine ?... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 juillet 2016

Grégoire Solotareff et Nadja (illustrations) , Anticontes de fées, L’école des loisirs, 122 p.

  Et si le Petit Chaperon était vert ? Et si la Belle au bois Dormant avait une sœur laide qui ne s’endormait pas pour cent ans ? Et si, et si….. Ce livre présente des revisites de contes qui reprennent l’histoire d’origine, mais en lui greffant un personnage supplémentaire, permettant d’apporter un autre point de vue à l’histoire. Je n’y ai pas vu un grand intérêt. On comprend que dans ces cas là le merveilleux ne fonctionne pas, le rêve n’est plus là, cassé par cette intrusion de ces anti-héros. Bof.  
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 juillet 2016

Ta-Nahesi Coates, Une colère noire, Lettre à mon fils, préface d’Alain Mabanckou, édition Autrement, 203 pages.

  Texte ‘’viscéral’’ d’après la quatrième de couverture, c’est effectivement un livre qui sort du plus profond des tripes de l’auteur. Il n’est peut-être pas très élégant de parler des tripes d’un auteur que je connais depuis peu, mais on sent ici le cri du cœur. Dans cette version française, Ta-Nahesi Coates raconte à son fils adolescent son passé et son combat. Comment être un corps noir dans l’Amérique des années  80-90 à Baltimore ? Comment être un corps noir dans une société qui se pense blanche, qui se rêve... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,