18 décembre 2015

Nicholas Kristof, Sheryl Wudunn, La moitié du ciel,

Un livre à mettre entre toutes les mains, partout dans le monde, pour prendre conscience, faire changer les choses. Les femmes représentent la moitié de l’humanité, mais cette moitié subit viols, exclusion, humiliation, mortalité infantile plus élevée…dans une violence ‘’sordide et routinière ‘’ selon Nicholas Kristof et Sheryl Wudunn. Ces deux grands reporters au New-York Times en ont rencontré un grand nombre et ont recueilli des témoignages de rescapés. Elles ont la force de parler, de se battre, d’agir et essaie à... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 décembre 2015

Daniel Colas, Un certains Charles Spencer Chaplin, L’avant-scène Théâtre, n° 1392.

Un peu de théâtre de temps en temps ne fait pas de mal, je poursuis donc la découverte de la collection des Avant-Scène théâtre de ma médiathèque attitrée. Qui est l’homme qui se cache derrière le personnage de vagabond que tout le monde connait sous le nom de Charlot ? Cette pièce montre le Chaplin acteur, le créateur de Charlot, le metteur en scène pointilleux et tatillon. On ne découvre pas Charlot mais Chaplin, l’homme qui n’a pas froid aux yeux, qui prend position, qui se met à dos l’Etat, Hoover et le FBI, et qui choque... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 décembre 2015

Sorj Chalandon, Profession du père, Grasset

Profession du père fut pour moi un roman perturbant. Non pas par la forme ou le style, mais par son contenu.  Je n’ai pas supporté le personnage du père et sa conduite envers son fils. Le roman s’ouvre sur la crémation du père.  Seuls son fils et sa femme son présent. Pas de cérémonie. Pas d’ami. Puis Chalandon nous entraine impitoyablement en arrière, dans l’enfance du fils, quand celui-ci a douze ans. Nous sommes dans un contexte historique particulier : c’est la fin de la guerre d’Algérie, André Choulans, le père,... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 décembre 2015

Mathias Enard, Boussole,

J'avais envie de lire ce roman avant même qu'il ne reçoive le prix Goncourt. L'attribution du prix a renforcé cette envie. J'ai commencé par me laisser porter par les élucubrations nocturnes de Franz Ritter, musicologue passionné par l'Orient. Il vient d'apprendre qu'il est gravement malade, peut-être condamné, et ne parvient pas à dormir. Alors, il pense. Il revit en une nuit d'insomnie son passé, ses voyages en Orient. Son amour caché pour Sarah. Sa consommation d'opium. Sa musique. Livre très dense, très riche en références... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 décembre 2015

Boualem Sansal, 2084, la fin du monde

Ce titre est pour moi LE coup de coeur de l'année 2015, même si celle-ci n'est pas encore terminée. A mes yeux, ce livre, aurait du recevoir le Goncourt de cette année. Je précise que je l'ai lu avant les attentats de novembre, et que je le conseillais déjà avec ferveur et parfois emportement. Ce livre est maintenant encore plus d'actualité. Je n'ai donc que deux mots à vous dire: LISEZ-LE.     En 1949, Georges Orwell imaginait ce que serait le monde de 1984. Big-Brother contrôlait une société monde, cette société... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 décembre 2015

Nicolas D'Estienne d'Orves, Les fidélités successives.

L'île anglo-normande de Serq a inspiré les auteurs de fiction. Après l'île aux trente cercueils de Maurice Leblanc, la voici à nouveau sous le nom de l'île de Malderney dans l'époustouflant livre de Nicolas d'Estienne d'Orves, Les fidélités successives. Guillaume Berkeley est un personnage fictif, fil conducteur de ce roman historique sur la seconde Guerre Mondiale. De l'île anglo-normande au Paris de l'Occupation, du jeune homme naïf et plein d'idéaux aux jeunes hommes aux fidélités successives, de l'avant guerre à 1949, l'auteur... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 17:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 décembre 2015

Roti de cerf à la sauce au poivre, test 2

Suite de mes tâtonnements et expérimentations: La recette est pour 8, mais je l'ai adaptée pour un rôti d'une livre. Ingrédients: 1 rôti de cerf de 2 kg déjà bardé, sinon, faites-le.- 4 cuillères à soupe d'huile d'olive- 20 g de beurre- sel- 1 cuillère à soupe de fond pour rôti- 15 cl de bouillon de volaille- 1 sachet de sauce au poivre vert (je ne sais pas faire)- 15 cl de crème fraiche épaisse - possibilité de rajouter dans la sauce du porto (2 cl) ou / et du vin blanc (15 cl) Temps de cuisson: 15 minutes par livre pour une... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 décembre 2015

Octave Mirbeau, La grève des électeurs, 1883.

"Les moutons vont à l'abattoir. Ils ne disent rien, et ils n'espèrent rien. Mais du moins ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera, ni pour le bourgeois qui les mangera. Plus bêtes que les bêtes, plus moutonniers que les moutons, l'électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il a fait des révolutions pour conquérir ce droit."
Posté par Bina Thomas à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 décembre 2015

Haruki Murakami, L'étrange bibliothèques, éditions Belfond

Entrée comme à mon habitude dans ma librairie habituelle, cette fois pour commander un ouvrage, je n'ai évidemment pas pu m'empêcher de fouiller dans les bacs, et toujours comme d'habitude, je n'en ressors pas les mains vides!   Une fois de plus, Murakami nous plonge dans un monde onirique où plusieurs réalités semblent se côtoyer dans cette nouvelle joliment illustrée. Le narrateur se rend dans une bibliothèque, il en a l’habitude, mais les circonstances l’amènent cette fois à découvrir l’envers du décor. Savez-vous ce qui... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 décembre 2015

Du cirque musical, Le carrousel des moutons, par Dirk et Fien

Un beau spectacle, mêlant piano, acrobatie, jonglerie, et poésie. Il a été programmé pour la période de Noël, à partir de 6 ans, mais les grands (dont je fais partie au propre comme au figuré) en prennent aussi pleins les yeux. Cette heure de spectacle déclenche le rire, mais le rire doux, le rire qui rend heureux, les yeux brillent et on se laisse transporter dans un monde où les pianos se dressent à la verticale et où la magie opère. Lorsque les enfants rient spontanément, que leurs yeux brillent, qu'ils interagissent avec les... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :