10 février 2016

Soleil pesto-épinard

Cette recette est, comme d'habitude à adapter. Je fais toujours avec ce que j'ai dans mon frigo et dans mon potager, même si cela sort des ingrédients classiques des recettes. Cette recette peut se faire aussi bien avec de la pâte brisée que de la pâte feuilletée. J'ai choisi la feuilletée pour le croustillant. Maintenant, je prends de la pâte surgelée, à laquelle je peux donner la forme que je veux, contrairement aux pâtes roulées, qui limitent la forme! Les épinards peuvent être remplacés par les feuilles vertes des bettes, pour... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 février 2016

Sarah MacCoy, Un goût de cannelle et d'espoir.

Un très beau roman que j’ai dévoré en deux jours. J’étais ces derniers temps à la recherche de romans dans lequel on pouvait trouver des recettes de cuisines, le livre de Sarah m’a alors été conseillé et prêté. 2008. Une jeune journaliste, Reba, qui se cherche encore dans la vie, réalise une interview d’Elsie, et de sa fille Jane, boulangères d’origine allemande installée au Texas. Ce reportage sur les traditions de Noël  devient un article sur les noëls en temps de guerre, et le passé d’Elsie refait surface. Elsie avait 17 ans... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 février 2016

Sylvain Tesson, Géographie de l'instant

La lecture est un refuge par temps de laideur. Les livres : bunkers de papier. Ils nous offrent d’échapper à cet impératif de la modernité, ce nouveau commandement des sociétés transparentes : « Être joignable. » Rester joignable est une injonction que l’on devrait réserver aux détenus en liberté conditionnelle, aux porteurs de bracelets électroniques. Lire, c’est le contraire : on se coupe, on s’isole, on s’installe dans l’histoire et, si elle vous captive, le monde peut s’écrouler. Les seules personnes joignables, ce sont l’auteur... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 février 2016

Luis Sepulveda, Le vieil homme qui lisait des romans d'amour.

Mon premier coup de cœur de l’année 2016. Je ne connaissais de cet auteur que quelques extraits issus de manuels scolaires, et ils m’ont donné envie de lire le roman dont ils étaient issus. Quel bonheur de se laisser porter par cette écriture si belle et sans fioriture, à l’image de ce vieil homme, Antonio José Bolivar. C’est un ancien colon qui ne fait plus qu’un avec la forêt amazonienne  au cœur de laquelle il vit. Il l’aime la respecte la vit, grâce au peuple des indiens Shuars, qui vivent en communion avec elle.... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 février 2016

Billet d'humeur n°5: C’est mon homme qui me connait mal !

C’est mon homme qui me connait mal !   Mon compagnon a du mal à comprendre ma passion pour les livres. Lui qui peut visionner un film plusieurs fois et voir de nouvelles choses, ne comprend pas que je puisse lire un livre plusieurs fois pour en extraire la substantifique moelle. Lorsqu’il veut m’acheter un livre, je lui propose une liste d’un kilomètre dans laquelle il pourrait piocher. Refus de sa part, je n’aurais plus l’effet de surprise ! Et ainsi ses choix tombent parfois à côté de la plaque. Je lui suggère... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 février 2016

Michel Bussi, Un avion sans elle

Marc a-t-il commis l’irréparable avec Emilie Vitral , sa sœur ? Mais cette sœur, Emilie, qui est-elle vraiment ? Sa sœur, ou… ? Les premières pages du roman s’ouvrent sur un détective, embauché parla famille de Carville pour départager deux familles éplorées par un drame sans précédent. Le bébé de trois mois, seul survivant du crash d’avion dans les Alpes, est-elle la petite fille de la famille Carville, riche et socialement élevée, ou de la famille Vitral, sans moyen et de moindre extraction ? La justice... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 09:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 février 2016

Douillons pommes-miel-amandes

Voici une recette de douillons à ma façon rapide à faire pour le goûter des enfants ( et des grands). Ingrédients: 1 pâte feuilletée des pommes amandes effilées amande en poudre (100gr) 60gr de beurre mou, 1 oeuf 100 gr de sucre semoule 1 oeuf pour la dorure   Mise en oeuvre: préparer la crème d'amande avec la poudre d'amande, le beurre mou, le sucre et un oeuf. Etaler la pâte feuilletée, la couper en 8 parts égales Sur 4 de ces parts, étaler de la crème d'amande en laissant un petit rebord déposer dessus des... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 février 2016

Romain Puertolas, Re-vive l'empereur.

  J’avais préparé cette page pour publier mon avis après la lecture de ce roman de Romain Puertolas. Hélas, pas de véritable compte-rendu comme je le fais habituellement après chaque lecture, et je ne pense pas renouveler l’expérience avec cet auteur. Je n’ai jamais lu son premier roman sur le fakir qui voyage dans une armoire Ikea, le titre et la couverture flashie ne m’inspiraient pas. Je préfère la sobriété dans les couvertures. Il m’est arrivé de changer d’avis sans être déçue, mais je ne m’étais pas lancée. A la sortie... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
31 janvier 2016

Johan Héliot, Ciel, 1.0, L'hiver des machines.

Une intelligence artificielle organise et structure le monde. Elle gère les communications, l’internet, la radio, le téléphone, régule les transports et le moindre robot privé ou public (nettoyeur, chasse-neige, éboueur…) CIEL : Central d’Information et d’Echange Libre Une intelligence artificielle intelligente et autonome. Mais qu’adviendrait-il si elle se mettait à réfléchir et  à agir par elle-même, hors de tout programme ? Si elle prenait le dessus sur l’homme ? Cette histoire semble si loin, et en même... [Lire la suite]
30 janvier 2016

Luis Sepulveda, Le vieil homme qui lisait des romans d'amour.

Quand un passage lui plaisait particulièrement, il le répétait autant de fois qu'il l'estimait nécessaire pour découvrir combien le langage humain était aussi beau.
Posté par Bina Thomas à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,