11 décembre 2017

Cédric Blondelot, Tolbiac Juillet, La fenêtre de Dieu. édition La Völva. 407 pages

Après lecture, j'ai eu besoin de recoller les morceaux façon puzzle pour vérifier que je n'avais pas oublier une étape dans la compréhension globale de ce qui arrive à Tolbiac Juillet. Lorsque je me lance dans un roman d'aventure, une enquête, je suis parfois désagréablement surprise par la rapidité avec laquelle je dévore le livre. Ce n'est pas seulement ou pas toujours parce que je suis emportée par les péripéties, non, c'est parce que le roman manque de consistance. Et dans Tobiac Juillet, je suis heureuse de vous annoncer que ce... [Lire la suite]

22 mai 2017

Antonin Varenne, Equateur, Albin Michel, 2017

Le grand périple d’un homme, Pete Ferguson, marqué dès son plus jeune âge par la violence de la vie. Pete Ferguson parcours l’Amérique, fuyant les Etats-Unis où il est successivement accusé de désertion, de vol et de meurtre, se dirigeant vers le sud, le Texas, puis la Guyane, et le Guatemala. Les rencontres sont nombreuses, pas toujours amicales, toujours rudes. Ponctuel compagnon de route des chasseurs de bisons, des indiens Comancheros…Leurs combats ne sont pas les siens, il se cherche, fuit et surtout se fuit, pour peut-être... [Lire la suite]
26 octobre 2016

Chimamanda Ngozi Adichie, Americanah, Galliamrd, 522p, 2013.

  Traduit de l’anglais par Anne Damour. Littérature nigériane.   Une lecture de plus sur un parcours de migration, mais une lecture qui surpasse largement ce que j’ai pu lire  récemment sur le sujet. Ifemelu a décidé de rentrer au pays, le Nigeria, après quinze ans passés aux Etats-Unis. Elle devient  une americanah (migrant vers l’Amérique qui rentre au pays).  Alors, pour rentrer, elle va dans un salon de coiffure se faire tresser les cheveux. 6 heures sont nécessaires pour l’ensemble de la tâte, c’est... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 09:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 décembre 2015

Henri Loevenbruck, Nous rêvions juste de liberté, Flammarion.

Bécane, came, castagne. Trois mots qui pourraient résumer le choix de vie de ce groupe de jeunes dont l’histoire est ici relatée par un auteur très inspiré, mais portant dans la retenue. Le style est un peu familier pour coller à l’histoire, pour être dans le vrai, mais sans plus, et on imagine très bien un vocabulaire bien plus redoutable. Paumés, marginaux, idéalistes, en rupture de ban avec la famille, l’école, la société, Hugo et ses potes vont traverser les Etats-Unis d’Est en Ouest. Bécane, came, castagne  (et les mots... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,