07 avril 2016

Philippe Claudel, Les âmes grises.

  Novembre 1917. Une fillette de dix ans, Belle de jour, est retrouvée assassinée au bord d’une petite rivière, derrière la propriété du procureur. Sur fond de grande guerre, présente juste derrière la colline, nous voyons se dessiner le portrait d’un village quiPetite vit comme en vase clôt, un monde à part, protégé par les coteaux, replié sur lui-même, loin de la vraie vie. Les personnages et les classes  sociales  cohabitent plus qu’elles ne vivent ensemble,  juge et procureur d’un côté, petites gens... [Lire la suite]