24 janvier 2016

Luis Sepulveda, Le vieil homme qui lisait des romans d'amour.

Il possédait l'antidote contre le redoutable venin de la vieillesse, il savait lire.
Posté par Bina Thomas à 13:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 mars 2018

Damasio, La horde du contre-vent, science fiction, 736 pages.

Halte ! Coup de cœur ! Le premier de l’année 20018 ! Ce livre est un pavé d’un peu plus de 700 pages d’une conception et d’une écriture comme je n’en avais jamais vu. La première chose qui m’a marquée est la pagination inversée, qui permet de voir d’un coup d’œil où nous en sommes dans l’intrigue. Le deuxième élément : le livre s’ouvre sur a liste des personnages composants la horde, avec chacun un symbole leur correspondant. Mais pourquoi donc ? S’en suit deux pages de signes incompréhensibles au lecteur à ce moment là, mais le... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
30 janvier 2016

Luis Sepulveda, Le vieil homme qui lisait des romans d'amour.

Quand un passage lui plaisait particulièrement, il le répétait autant de fois qu'il l'estimait nécessaire pour découvrir combien le langage humain était aussi beau.
Posté par Bina Thomas à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,