30 octobre 2016

Sara Novic, La jeune fille et la guerre, Fayard littérature étrangère, 2016, 315 pages

  Traduit de l’anglais (EU) par Tom Todd.   Zaghreb, Yougoslavie. La petite Ana va chercher des cigarettes pour Petar, un ami de la famille. Pour la première fois, le buraliste demande : ‘’  « Tu veux des cigarettes serbes ou croates ? ». la façon dont il avait prononcé les mots serbes et croates n’était pas naturelle’’. La guerre venait d’entrer dans la vie d’Ana et de ses proches. Bientôt commence les raids aériens, les contrôles d’identité, les massacres. Rahella, la petite sœur... [Lire la suite]

14 mars 2016

Jean-Pierre Artin, je ferai pousser des oliviers bleus, Antya édition.

Il  faut des mots pour le dire.  Pour dire son enfance, son passé, son présent. Il faut oser les mots pour dire ce qu’on est réellement. Et  c’est ce que fait Alain Bobard, le narrateur, qui se raconte depuis son enfance.  On ne peut pas douter que ce qu’on vit dans nos premières années forge un caractère, laisse une empreinte indélébile et a des répercussions tout au long de la vie. Alain montre ce qui l’a rendu fort …et fragile à la fois car sa volonté de repousser toujours plus haut le sommet de sa montagne,... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 21:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 janvier 2016

Dieudonné Niangouna, M'appelle Mohammed ALi

  A partir de la vie de Mohammed Ali, Etienne Minoungou, acteur et Dieudonné Niangouna, auteur, racontent le combat noir, entre Afrique et Amérique. Cela n’a pas la forme d’une pièce. Juste un long monologue ? Entrecoupé de remarques, de considérations…J’ai été dérouté et ne sais pas trop quoi en penser. Citations : « J’étais Mohammed Ali, tous les jours de mon enfance. Et cette ambiguité en moi faisait que je ne savais plus réellement qui j’étais, comment je vivais, où étais-je à chaque instant, en Afrique ou... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 janvier 2016

Eric-Emmanuel Schmitt, Lorsque j'étais une oeuvre d'art.

Un jeune homme suicidaire. Se sentir mal-aimé. Laid. Mal dans sa peau. Se rendre en haut d’une falaise. Sauter. Au moment de passer à l’acte, se faire interpeller par un homme habillé en noir et blanc. Accepter sa proposition pour enfin vivre. Où cela va-t-il le mener de vendre son âme au diable ? Dans ce roman, Eric-Emmanuel Schmitt met le doigt sur ce qui fait l’identité d’un individu. Peut-on se donner, au sens propre du terme à quelqu’un, se chosifier, ne plus exister, pour devenir une ‘’œuvre d’art’’ ? Une œuvre... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,