08 octobre 2018

Irvin Yalom, Mensonge sur le divan, livre de poche, 616 pages

irving Yalom nous donne ici un roman sur la psychanalyse. On pense au départ que tout va tourner autour du Dr Lash et de CArol. En fait, Yalom fait beaucoup de digressions sur d'autres patients, des collègues des uns, des autres. Mais en fait, le personnage principal est la thérapie elle-même: courte, longue, transfert érotique, contre-transfert, toucher ou non ses patients, dire ou non la vérité, montrer ou non ses sentiments quand on est thérapeute, comment amener un psy à s'auto-analyser... Finalement, toutes ces digressions se... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 septembre 2018

Irvin Yalom, Et Nietzsche a pleuré, Galaade édition 512 pages

  « L’histoire est un roman qui a été, le roman est de l’histoire qui aurait pu être. » Mais qu’en est-il de la part du vrai et de la fiction dans ce roman consacré à Nietzsche, dont j’ignorais tout de la vie ? Car tout est tellement bien ficelé, l’historique comme la fiction, les personnages ‘’vrais’’ et les autres.  C’est pourquoi je commence toujours la lecture par le paratexte (préface, postface et remerciements). Ne négligez jamais ces éléments pour comprendre l’écriture et la genèse d’un... [Lire la suite]
30 août 2018

Compte-rendu de lecture, Le problème spinoza 552 pages poche

    Le problème Spinoza peut se ranger sous de multiples étiquettes tant il est riche. Tout d'abord, il s'agit bien d'un roman, un roman de la vie intérieure de deux hommes, Spinoza, au XVIIes, et Rosenberg, au XXes. Comment ces deux biographies ont-elles pu se croiser? Yalom s'est intéressé à la vie intérieure de ses personnages, car, surtout pour pour Spinoza, il y a peu de sources en raison du mode de vie qu'il a choisi. Spinoza est un juif d'Amsterdam du XVIIes, promis à un bel avenir de... [Lire la suite]
27 août 2018

Irvin Yalom, La méthode Schopenhauer, Galaade édition, 552 p.

Voici un livre de psychothérapie qui se lit comme un roman. Après avoir lu Comment je suis devenu moi-même, je retrouve des traits de l’auteur sous le personnage de Julius Hertzfeld. Le métier, le mode de vie, les pensées. Ainsi, Julius est psychothérapeute depuis des décennies. Lors d’un contrôle médical de routine, on lui découvre un mélanome mortel. Un an de bonne santé environ l’attend. Un an encore. Ou un an seulement. Un an qui passe vite quand l’épée de Damoclès reste en permanence au-dessus de votre tête. Les premiers... [Lire la suite]
23 août 2018

Irvin Yalom, Le jardin d’épicure, Gallade édition, 312 pages

C’est un petit livre qui fait réfléchir, angoisse ou rassure, selon l’âge de la vie à laquelle on le lit. Quelle est la cause profonde de l’angoisse qui nous hante au plus profond de nous à certains âges de la vie ou lors de certains événements ? La mort. La mort, nous y sommes tous confrontés, en côtoyant la mort brutale et imprévue d’un ami, d’un accident, la perte d’un proche, la maladie. Mais si la mort détruit physiquement, vivre avec l’idée de la mort n’est pas toujours facile. Comment la surmonter ? Comment l’idée... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 août 2018

Irvin Yalom, Comment je suis devenu moi-même, Albin Michel, 427 pages

Bien que je ne sois pas une fan des autobiographies de personnalités encore vivantes et qui ne soient pas des personnages historiques, je n’ai pas lâché cet ouvrage d’Irvin Yalom. Je connaissais cet américain comme auteur de deux ouvrages déjà lus, Le problème Spinoza et Mensonges sur le divan, et là j’ai découvert un homme passionné par la psychologie, la recherche, la culture, la vulgarisation de sa pratique à l’aide de la fiction. ‘’Enfant, je n’ai pas aimé ma vie, mon école, mes camarades de jeu, mon quartier’’. Il commençait... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 juin 2018

Mukoma Wa Ngugi, Là où meurent les rêves, l'aube noire, 231 pages

Livre lu dans le cadre des "Explorateurs du polar" avec Lecteurs.com Dépaysement et choc culturel attendent l’inspecteur Ishmael  au cours de son enquête. Aux Etats-Unis, dans une petite ville majoritairement peuplée de blanc, un célèbre militant africain, héros survivant du génocide rwandais habitent dans un quartier cossu. Une nuit, une jeune femme blanche et blonde (ça fait cliché), est retrouvée morte sur les marches de sa véranda. Cela fait scandale, l’opinion s’embrase. L’inspecteur Ishmael, un des rares inspecteurs noirs... [Lire la suite]
10 mai 2018

Margot Lee Shetterly, Les figures de l’ombre, Harper collins poche, 354 pages.

  Un incroyable destin que celui de ces ‘’filles de couleur’’. Vocabulaire entre guillemets car c’est comme cela que l’auteure ouvre son roman. Par une note de l’auteure mettant en garde le lecteur au sujet du vocabulaire employé. Car ces mots, qui peuvent choquer aujourd’hui, collent au plus près de la situation de l’époque. Mary, Catherine, Dorothy et bien d’autres, calculatrices humaines qui ont joué un rôle important au service des ingénieurs de la NASA, ont très longtemps été passées sous silence, laissées dans l’ombre,... [Lire la suite]
19 mars 2018

Marion Zimmer Bradley, La vague montante, édition Le passager clandestin, coll°dyschronique, 137 pages

Un petit (par la taille) mais qui fait réfléchir  sur la société de notre société actuelle. Et qui plus est un livre de science fiction écrit par une femme en 1955 , il n’y en a pas des masses. Marion Zimmer Bradley a su s’imposer dans ce milieu. Le voyage interstellaire de Brian Kearns et son équipage est sur le point de prendre fin après cinq ans de vol depuis la planète du centaure. C’est le voyage retour. Quatre génération plus tôt, alors que la planète Terre lançait le premier voyage interstellaire, le premier voyage s’est... [Lire la suite]
26 février 2018

Dona Tartt, Le petit copain, pocket, 864 pages

Une petite ville du sud des Etats-Unis dans laquelle riches blancs et pauvres blancs (Redneck) se côtoient. Cela fait une douzaine d’années que je grand frère d’Harriet Cleve Dufresne a été assassiné, retrouvé pendu à une branche d’arbre au fond de la cours. Autant de temps sans retrouver le coupable. Une mort qui plonge la mère dans une dépression profonde dont elle ne se sort pas, et qui pèse sur la sœur cadette. L’ombre du garçon plane. Pour comprendre, Harriet décide de reprendre l’enquête à zéro. Elle a la vengeance dans la peau,... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,