02 novembre 2016

Ogawa Ito, Le jardin arc-en ciel, Plilippe Picquier, 296 pages,

Traduit du japonais par Myriam Dartois Ako. Comment dire…grande déception pour ce roman, alors que le précédent, Le  restaurant de l’amour retrouvé, avait été un véritable coup de cœur. Il m’a fallu attendre plus des trois quart du roman pour que les émotions prennent le dessus et que les personnages gagnent en sentiment. Izumi et Chiyoko forment un couple atypique, qui a du mal à s’accepter et à supporter le regard des autres. Leur parcours a de quoi attirer dans ce pays qui oscille entre tradition et modernité, surtout... [Lire la suite]