22 septembre 2016

Niels Labuzan, Cartographie de l’oubli, Jean-Claude Lattès, 516 pages, RL 516 pages.

  « ça n’a pas commencé en 1933, c’est ce que je sais », comprend le narrateur, de père allemand et de mère namibienne. Le jeune homme qui parle ainsi est arrivé sur les lieux le premier à Okahandja, pour la commémoration du centenaire, en présence de l’ambassadeur. « Tu, caché, enterré, il explose aux yeux de tous ». Quoi ? Le génocide, enfin reconnu, de la population Herero. Et c’est ce qui intéresse notre narrateur, sur les traces de son passé de métis, de ses racines namibiennes. Qui était sa... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,