31 août 2016

Amélie Nothomb, Riquet à la Houppe, Albin Michel, 188p, RL 2016.

Voici un bon cru de cette auteure belge dont la production, très prolifique, n’est pas toujours du même niveau. Là, j’ai été touchée par les deux personnages qui sont des relectures contemporaines du conte Riquet à la Houppe. Dans notre monde si formaté par l’image et le diktat de l’apparence, dans cette absolue de perfection, les deux personnages dénotent.  Déodat trop laid à l’intelligence développée, Trémière, trop belle à l’intelligence trop particulière, tous les deux échappent au commun et sont donc voués à la solitude.... [Lire la suite]