03 septembre 2018

Irvin Yalom, Et Nietzsche a pleuré, Galaade édition 512 pages

  « L’histoire est un roman qui a été, le roman est de l’histoire qui aurait pu être. » Mais qu’en est-il de la part du vrai et de la fiction dans ce roman consacré à Nietzsche, dont j’ignorais tout de la vie ? Car tout est tellement bien ficelé, l’historique comme la fiction, les personnages ‘’vrais’’ et les autres.  C’est pourquoi je commence toujours la lecture par le paratexte (préface, postface et remerciements). Ne négligez jamais ces éléments pour comprendre l’écriture et la genèse d’un... [Lire la suite]

30 août 2018

Compte-rendu de lecture, Le problème spinoza 552 pages poche

    Le problème Spinoza peut se ranger sous de multiples étiquettes tant il est riche. Tout d'abord, il s'agit bien d'un roman, un roman de la vie intérieure de deux hommes, Spinoza, au XVIIes, et Rosenberg, au XXes. Comment ces deux biographies ont-elles pu se croiser? Yalom s'est intéressé à la vie intérieure de ses personnages, car, surtout pour pour Spinoza, il y a peu de sources en raison du mode de vie qu'il a choisi. Spinoza est un juif d'Amsterdam du XVIIes, promis à un bel avenir de... [Lire la suite]
26 avril 2018

Jean Teulé, Entrez dans la danse, Julliard, 158 pages

“Danser, est-ce taire un cri”, s’interroge un médecin. C’est le fil conducteur. A la lecture du dernier roman de Jean Teulé, je suis mi-enthousiaste, mi-sceptique quant au style. Ce roman m’a intéressé pour la période historique, sur n fait dont je n’avais jamais entendu parler pendant mes études d’histoire. La conjonction de catastrophes inexpliquées (météorite ‘’pierre de tonnerre”, comme le dit le narrateur ‘’[comme si] les étoiles se mettent à nous chier dessus”), naissance de siamois, famine, épidémies ravageuses…) amène... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 avril 2018

Didier Daeninckx, Le banquet des affamés, Gallimard, 237 pages

Compte-rendu de lecture Je connais et apprécie les écrits de Didier Daeninckx depuis très longtemps, mais j’ignorais totalement jusqu’au nom de Maxime Lisbonne. Maintenant, je connais les deux, et je ne suis absolument pas surprise que  Daeninckx se penche sur cet homme pour nous donner un roman sous la forme d’une autobiographie, racontée par Lisbonne lui-même. Il donne la parole à cet homme qui a commencé sa route à 16 ans dans la marine, avant de faire le coup de feu à Sébastopol, se retrouver en Algérie, puis dans la... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,