11 juin 2017

Aouda Nasri, La parole de Dieu, édition Chemin de traverse, collection spiritualité, avril 2017, théâtre, 161 pages.

Voici un livre qui m’a beaucoup intéressé, et en même temps, je ne sais pas trop comment en rendre compte. D’abord, précisons qu’il s’agit d’une pièce de théâtre (reçue d’une MC de babelio). A travers différents personnages, nous prenons connaissance des différents postulats de l’Islam à travers des moments précis de son histoire, et en des lieux variés. Avant l’Hégire à la Mecque, à Médine treize ans après l’hégire, puis à Bagdad trois siècles plus tard, puis de nos jours en région parisienne. L’intérêt : Ne connaissant que... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 14:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 mai 2016

Eugène Ionesco, Rhinocéros, folio (poche)

Je me devais de lire vraiment et intégralement une pièce de Ionesco, ne pas me contenter des extraits des manuels scolaires, auxquels je n’accrochais pas forcément. Je me suis donc engagée dans Rhinocéros. Quelques individus à une terrasse de café voient passer un rhinocéros pressé dans la rue devant eux. Un autre suit dans l’autre sens quelques temps plus tard. Non, non, ils n’ont pas la berlue ! Toute la pièce part de ce fait et engage la discussion sur cet événement, entre ceux qui ont vu, ceux qui croient les témoins, et... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 mai 2016

Luigi Pirandello, La vie que je t’ai donné, La vit ache ti diedi, Avant-scène théâtre, 15 février 2016, n° 1398

Théâtre simple, théâtre vrai, théâtre de la parole, dérangeant car miroir o se reflète la folie de chacun. Tel est le théâtre de Pirandello. Donna Anna est mise à nu par la mort de son fils, qu’elle refuse. Il est omniprésent, dans la tête de sa mère, et donc vivant et son absence devient alors un personnage à part entière. Elle dessine le portrait du défunt.  Quand sa maitresse survient, comment nier la cruelle réalité ? Une pièce perturbante sur la maternité, le refus de la mort, la folie.  
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 avril 2016

Gogol, Le révizor, Garnier Flammarion, 223 page,s dont 146 pour la pièce

Anton Antonovitch Skovnik-Dmoukhanovski (retenez ce nom, il y aura une interrogation !) est le gouverneur d’une ville. Il apprend un matin qu’un révizor (fonctionnaire envoyé de Saint-Pétersbourg par Nicolas Ier pour maintenir l’ordre dans les administrations) est envoyé incognito dans sa ville. Oh panique ! Comment montrer de la ville et de ses habitants un bon visage quand tout repose sur de multiples magouilles  qui nous sont dévoilées l’air de rien au détour des pages. Branle-bas de combat, chacun à son poste... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 décembre 2015

Israël Horvitz, Lebensraum (L'avant-Scène Théâtre, 15 juin 1998, n° 1031-1032)

Israël Horovitz aborde un thème qui peut déranger par la manière dont le sujet est traité. Et pour abordé une période mainte fois traitée, il fallait bien une nouvelle approche théâtrale. Années 1930-40, Hitler explique la volonté d’expansion de l’Allemagne avec le terme de ‘’Lebensraum’’ (espace vital). Début XXIes, le chancelier allemand Rudolph Stroiber sort d’un cauchemar qui lui inspire une nouvelle mesure pour ‘’atténuer autant qu’il est humainement possible, l’incommensurable honte que nous, Allemands, ressentons chaque jour... [Lire la suite]
22 décembre 2015

Ben Jonson, Volpone ou le renard, L'Avant-Scène Théâtre.

Volpone est à l’article de la mort, tous ceux qui veulent hériter se précipitent, veules, avec de riches présents, dans l’espoir de se voir couché sur le testament. A l’article de la mort, Volpone ? C’est sur ce ressort que repose la comédie de mœurs et de caractère, où l’argent, la cupidité est au centre du caractère humain. Une fois la supercherie révélée se multiplient les rebondissements, chacun essayant de sauver sa peau et ses avantages économiques. Alors, que sortira vainqueur de cette guéguerre de roublardise ? ... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 décembre 2015

Daniel Colas, Un certains Charles Spencer Chaplin, L’avant-scène Théâtre, n° 1392.

Un peu de théâtre de temps en temps ne fait pas de mal, je poursuis donc la découverte de la collection des Avant-Scène théâtre de ma médiathèque attitrée. Qui est l’homme qui se cache derrière le personnage de vagabond que tout le monde connait sous le nom de Charlot ? Cette pièce montre le Chaplin acteur, le créateur de Charlot, le metteur en scène pointilleux et tatillon. On ne découvre pas Charlot mais Chaplin, l’homme qui n’a pas froid aux yeux, qui prend position, qui se met à dos l’Etat, Hoover et le FBI, et qui choque... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 décembre 2015

Vaux le Vicomte commémore la Première Guerre mondiale

Pendant la Première Guerre mondiale, Vaux-le-Vicomte fut un hopital militaire. Le site se devait donc de commémorer la Grande Guerre. Ce fut le cas du 17 octobre au 1er novembre 2015. Une reconstitution en extérieur (bivouac, cantine, infirmerie) attire petits et grands (costumes et vieux fusils au rendez-vous) et une pièce de théâtre ludique et pédagogique retrace la guerre par le biais de deux poilus. Tous les deux sont morts au combat, mais ils sont ''renvoyés'' sur terre le temps du spectacle pour expliquer aux enfants ce... [Lire la suite]