07 mai 2018

Karine Giebel, Purgatoire des innocents, pocket, 640 pages.

AVIS AUX LECTEURS : ne pas commencer ce titre un samedi soir si vous ne voulez pas passer le reste du week-end scotché à ses pages, si comme moi, vous voulez absolument savoir comment tout cela allait se terminer.  En parallèle à la lecture,  je ne pouvais pas m’empêcher de me demander comment on pouvait avoir une imagination aussi tordue pour construire une telle intrigue. Et en même temps, la trame de fond n’est pas une pure imagination de l’auteure, de sordides faits divers  ont déjà rapportés de telles... [Lire la suite]

12 mai 2017

Philip Kerr, Pénitences, éditions du Masque, 459 p.

C’est un livre qui m’a d’abord dérouté avant de me scotcher. Je l’ai terminé tard hier soir, et trouver le sommeil après les derniers chapitres n’a pas été chose facile. Voici donc un thriller qui se déroule sur le sol américain autour de Houston, avec un cœur de l’intrigue un agent du FBI borderline. L’ouverture du roman sur les considérations existentielles de cet agent et ses réflexions sur la foi m’ont un peu pesé, mais on ne se refait pas. Intrigue. Plusieurs enquêtes se croisent. D’une part, des personnalités meurent,... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 juin 2016

Karine Giebel, Terminus Elicius, POcket, 249p

Il m’est arrivé à une période de ma vie, de prendre le train quotidiennement, partir le matin de bonne heure, retrouvée sa voiture et sa place habituelle, rentrer le soir fatiguée. Comme tant de monde. Mais personne ne m’a jamais glissé de lettre sur le côté de mon siège. Non, personne. C’est pourtant la surprise qui attend Jeanne un soir dans son TER de retour entre Marseille et Istre. Et quelle lettre ! Signée Elicius, elle émane du pire homme dont parle tout le monde à Marseille en ce moment. Jeanne semble inspirer ce... [Lire la suite]