Livre lu dans le cadre des "Explorateurs du polar" avec Lecteurs.com

Dépaysement et choc culturel attendent l’inspecteur Ishmael  au cours de son enquête.

Aux Etats-Unis, dans une petite ville majoritairement peuplée de blanc, un célèbre militant africain, héros survivant du génocide rwandais habitent dans un quartier cossu. Une nuit, une jeune femme blanche et blonde (ça fait cliché), est retrouvée morte sur les marches de sa véranda. Cela fait scandale, l’opinion s’embrase. L’inspecteur Ishmael, un des rares inspecteurs noirs de son secteur, est chargé d’une enquête qui va le conduire à remonter aux origines du suspect, en Afrique de l’est, suite à un coup de fil impromptu.

C’est le choc culturel pour lui comme pour nous, les modes de pensée et d’action sont différents, et, là-bas, il ne fait pas bon frôler de trop près la vérité…Que va -t-il déterrer sur le suspect, jusqu’où va-t-il nous emmener ?

Ce fut pour moi une lecture dépaysante, et qui met le doigt sur un sujet sensible et difficile à aborder, le génocide du Rwanda, vu ici, sous un angle qui m’a interpellée mais que je ne peux pas développer pour ne pas spoiler les motivations des personnages.

Un petit bémol, ce livre, pour moi, ne restera pas dans les annales quant au style, mais c’est une lecture de détente, donc je ne me suis pas pris la tête le dessus.

là ou meurent les reves