signe de vie



Roman scientifico-spatial à tendance métaphysique. Voici comment je définirais ce roman que j’ai dévoré.

Résumé :  L’historien cryptanaliste portugais Tomas Noronha est sur le point de se marier à Rome avec sa fiancé quand il est appelé par le Vatican, la NASA et la CNSA (NASA chinoise)  pour faire partie d’une mission internationale afin d’aller au devant de la vie extra-terrestre qui va passer à proximité de la terre deux semaines plus tard. Nous allons accompagner Tomas et ses compagnons de vol dans leur préparation précipitée, leurs réflexions sur ce qui les attends et le déroulement de la mission. Que vont-ils trouver face à eux quand le contact va s’établir ?

 

Un point faible : Le début du roman. L’auteur annonce l’élément perturbateur d’une façon bien banale et télescopée. Thomas Quinn, chargé de décrypter les données envoyées par les télescopes, se plaint de sa routine désespérante : lire des lignes de chiffres à la rechercher d’un hypothétique signal extra-terrestre. Et vlan : pour corser sa matinée, comme apr hasard, l’alarme se déclenche, précipitant la suite du roman.

Le point fort : les réflexions scientifiques et philosophiques que ces découvertes entrainent. Tomas Noronha n’est pas au fait des dernières avancées mathématiques, physiques, astrobiologiques et spatiales, ses collègues doivent donc lui faire un topo clair et précis, qui nous permet à nous, lecteur néophytes, de comprendre les enjeux actuels de la recherche dans ces domaines. Car toutes les théories scientifiques exposées dans ce roman sont vraies et expliquées, avec des références et des événements déjà survenus cités en fin de roman. Elles nous amène à réfléchie sur notre présence dans l’univers. Alors, sommes-nous seuls dans l'univers? Faut-il craindre l'autre? Que sera cette civilisation en avance sur nous? Quelles seront ses intentions?

Je verrais bien un film de SF extrait de ce livre, il y aurait de quoi faire vibrer le spectateur. Pour ma part, je ne parvenais pas édécrocher du livre. L'auteur sait ménager le suspens en fin de chapitre, et on a alors qu'une hâte, entamer le chapitre suivant, quelque soit l'heure.

Citations :

« Si l’on en croit le principe de la médiocrité, notre planète n’a rien de spécial, c’est juste une planète parmi d’autres. Si elle abrite la vie, c’est que la vie est normale dans l’univers. S’ils existe une vie intellectuelle et consciente sur cette planète, c’est que la vie intelligente et consciente est normale dans l’univers. »

« L’existence de tants et de tant de jackpots absolument improbables est la preuve que l’univers a été délibérément conçu pour générer la vie. C’est comme si c’était la mission de l’univers. (…) ce ne sont pas des coïncidences. C’est une intention. Et s’il y a une intention, il y a une intentionnalité »

« Vous ne savez pas car comme tous les autres scientifiques, vous cherchez à découvrir les lois de la nature, mais vous vous interdisez de vous interroger sur leur origine et leur précision propre à générer la vie’’.