sur les chemins noirs

Regardez une carte IGN. Voyez-vous ces lignes noires toutes fines ? Ce sont des  chemins dans les champs, les bois, les forêts. Et dans certaines régions ces lignes sont beaucoup plus nombreuses et permettent de fuir toute civilisation. Ce sont les chemins noirs de la France rurale dite profonde. Alors, pour se ressourcer,…ou plutôt pour réparer les vivants, pour apprendre à son corps à se reconstituer en vivant au rythme des pas du marcheur, Sylvain Tesson emprunte ces chemins du sud-est au nord de la France.  Pourquoi ces chemins à la fois si proches et si loin de nous, lui qui nous a habitué à des périples épiques à l’autre bout du monde ? Après une chute d’un toit qui le laissa en miette, pour se prouver qu’il peut à nouveau vivre, rien de tel qu’un adversaire à sa hauteur…dame nature…en solitaire…

Entre descriptions de paysages et réflexions intérieures, voici une autre façon de mieux connaitre un auteur qui ne nous a pas habitués à tant de sobriété. Vive la marche et le viandox !