La neige de saint pierre

 

Voici une découverte récente, un roman que j’ai beaucoup aimé pour son contenu, son époque, son style, et ce qui lui est arrivé.

La Neige de Saint-Pierre est sorti en 1933. Léo Perutz est un écrivain juif né à Prague. Il s’est installé en Autriche à Vienne, qu’il quitte après l’Anschluss (Annexion de l’Autriche par l’Allemagne nazie) pour la Palestine. Il est l’exact contemporain de Kafka, et quand je me suis plongée dans cette lecture, je me suis vite demandée dans quel monde j’étais tombé. Mais on ne va pas aussi loin dans l’absurde et on retombe sur ses pattes en comprenant le message.  Quand vous connaitrez le contenu de ce roman, vous comprendrez alors pourquoi, dans ce contexte, il a été interdit quelques mois après la sortie.

Début des années Trente. Georg Amberg est un jeune médecin fraichement diplômé et apparemment peu motivé, recruté par un baron pour soigner les paysans de son village de Morwede après le décès du précédent médecin. Cela, c’est ce dont il se souvient après plusieurs semaines à l’hôpital de la grande ville voisine. Que lui-est-il arrivé ? En cherchant à se souvenir, des bribes reviennent, mais le chirurgien et le personnel lui font comprendre qu’il délire et qu’il est psychologiquement fragilisé après un accident.

Peut-il avoir inventé ce doit il croit se souvenir ? Les recherches scientifiques du baron, la chercheuses ‘’Bibiche’’ croisée lors de ses études, la volonté de manipuler les villageois par l’absorption d’une substance, le souhait de voir revenir une ferveur religieuse comme celle qui poussa la population aux croisades médiévales…

Mais sommes au XXes en 1932, et la ferveur populaire qui se réveille n’est plus tournée vers la foi…du moins pas en Dieu…

Peut-il avoir rêvé tout cela ? Délire-t-il ? en a-t-il trop vu ? Cherche-ton à manipuler sa mémoire comme certains manipulent l’Histoire ?

Nous naviguons entre raison et folie, à la lisière de l’absurde et du fantastique.

Le message était clair, trop même, et pour les nazis, ce livre devait être interdit, ce qui fut fait quelques mois après sa sortie.

C’est un auteur dont j’ai désormais envie de découvrir les autres titres.