18 décembre 2017

Cicéron Angledroit, Hé cool, la Seine, édition Palémon. Les enquêtes de Cicéron, 253 pages.

Pour moi qui ai été initiée aux policiers avec les San-Antonio de ma mère que je lisais en cachette, voilà que je m'y retrouve. Un ''trio'' d'enquêteur, enfin, un enquêteur (Cicéron Angledroit) et deux accolytes pas piqués des hannetons, un commissaire Saint-Antoine ( ça ne vous rappelle rien?)et une enquête en région parisienne, un langage fleuri et imagé et vous voilà embarqué pour un dépaysement assuré. Un mari disparu, un noyer anonyme, deux affaires distinctes? Cicéron et son flair de limier se mettent en route!
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 décembre 2017

François Henri Désérable, Un certain Monsieur Piekielny, Gallimard, 259 pages

Un certain monsieur Pekielny ou la puissance du roman et de l'imagination. Monsieur Piekielony est un personnage (réel ou fictif?) de l 'autobiographie (parfois libre et romancée) de Romain Gary. Alors François Henri Désérable part en quête de renseignement pour redonner vie à ce personnage. Internet,  archives, voyage à Vilnius sur les traces de cet inconnu. Peu à peu se dessine un portrait et un homme susceptible d'avoir existé, mais...''J'espère enfin de tout coeur qu'il n'était ni bourrelier ni lapicide ni cardeur(...). Alors... [Lire la suite]
11 décembre 2017

Cédric Blondelot, Tolbiac Juillet, La fenêtre de Dieu. édition La Völva. 407 pages

Après lecture, j'ai eu besoin de recoller les morceaux façon puzzle pour vérifier que je n'avais pas oublier une étape dans la compréhension globale de ce qui arrive à Tolbiac Juillet. Lorsque je me lance dans un roman d'aventure, une enquête, je suis parfois désagréablement surprise par la rapidité avec laquelle je dévore le livre. Ce n'est pas seulement ou pas toujours parce que je suis emportée par les péripéties, non, c'est parce que le roman manque de consistance. Et dans Tobiac Juillet, je suis heureuse de vous annoncer que ce... [Lire la suite]
07 décembre 2017

SE Hinton, Outsiders.

Voici un petit livre de poche que m'a prêté une collègue qui devrait plaire aux lecteurs de Nous rêvions juste de liberté de Loevenbruck. Nous sommes dans les années 60 à Tulsa, Oklahoma, en compagnie de jeunes désabusés. Nous vivons quelques jours en compagnie de Ponyboy, Johnny, Dally, Darry, Soda. Des jeunes plus ou moins scolarisés, des jeunes qui doivent bosser, des familles socialement touchées, deux bandes rivales. Les socs, jeunesse de bonne famille, les Greasers, jeune populaire. Tout est prétexte à s'affronter, querelle de... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 décembre 2017

Ian Manook, Mato Grosso, 313 pages, Albin Michel.

Je ne connais pas l'Amérique du sud, mais avec Mato Grosso, j'ai senti la moiteur et la touffeur tropicale, l'odeur forte des hommes et des femmes, la violence des soirées au Bar Internacional. Pourquoi là-bas? Parce que Haret, écrivain auteur d'un seul livre sur le Brésil, ce pays qu'il aime et qui le déchire, est appelé au Brésil par son éditeur. Mais il ne savait pas encore ce qui l'attendait à la descente de l'avion. Le roman est construit sur une mise en abyme qui permet aux lecteurs de naviguer dans le Mato Grosso à trente ans... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 novembre 2017

Don DeLillo, Zero K, Acte Sud, traduction Francis Kepline, 298 pages, 2017

Première lecture et donc première découverte de cet auteur américain, et ce ne sera pas la dernière, j'en suis certaine. Zero K m'a beaucoup plu mais je ne sais pas trop comment le classer.   Science-fiction?Pas vraiment, car pour l'instant nous sommes encore ''aujourd'hui''. Anticipation? pas vraiment non plus, nous ne sommes pas encore dans le future même s'il est l'objet de ce livre. Nous le préparons. Du moins, certains. Ceux qui en ont les moyens. Choisir le moment, l'heure de sa fin pour ne pas la... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 novembre 2017

Eric Vuillard, L'ordre du jour, Acte Sud, 150 pages.

20/02/1933. '' Ils étaient 24, près des arbres morts de la rive, 24 pardessus noirs, marron ou cognac, 24 paires d'épaules, 24 costumes rois pièces, et le même nombre de pantalons à pinces avec un large ourlet''. Opel, Krupp, Varta, Bayer, Ig Farben, Siemens, Allianz, BASF, Telefunken...Tous ces magnats de la finance et de l'industrie tous réunis AVANT les élections qui vont porter Hitler au pouvoir...TOUS au courant du projet nazi et de l'orientation qu'allait prendre le pays.L'ordre du jour d'Eric Vuillard revient sur cette réunion,... [Lire la suite]
23 novembre 2017

Jackie Copleton, La voix des vagues, 360 pages, édition Les Escales.

Voici un roman que j'avais sous le coude depuis un moment, mais qui attendait son heure. C'est un roman qui m'a beaucoup plu. 9 août 1945, 11h02, c'est l'événement que les japonais appellent a posteriori Pikadon.Nous sommes à Nagazaki, les américains viennent de larguer la bombe atomique qui ravagea la ville et ses habitants. Pikadon vu par Amaterasu, une japonaise qui a perdu sa fille et son petit-fils.Ne pouvant vivre sur place, elle décide de refaire sa vie aux Etats-Unis.Comment se reconstruire et même tout simplement comment... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 novembre 2017

Kamel Daoud, Zabor ou les psaumesActe Sud 329 pages

Le ressenti de cette lecture est mitigé. Le contenu a tout pour me plaire. Le poids des mots, le pouvoir de l'écriture. L'écriture pour sauver des vies. Zabor est un jeune homme marginalisé, rejeté par son père et ses frères, élevé par un tante célibataire (une honte pour la famille), en compagnie d'un grand père qui a perdu, lui, tous les mots avec l'âge et la maladie. Zabor se découvre un don qui fait de l'écriture d'invention l'outil de la vie. Donc un thème qui a tout pour me plaire, c'est pour cela que je me suis accrochée à la... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 novembre 2017

Amélie Nothomb, Frappe-toi le coeur, Albin Michel, 169 pages.

Voici un avis mitigé sur le dernier roman de l aplus prolixe des auteurs belges. Maroe, l'héroïne du début du roman, 19 ans, est une très belle jeune fille qui se repêt de la jalousie des autres envers sa beauté. C'est son moteur pour vivre. Mais quand elle tombe enceinte très tôt, sa superbe petite fille, qui se distingue de tous les autres enfants dès sa naissance, surpasse sa mère et attire tous les regards et les commentaires. Marie passe au second plan, ce qu'elle ne supporte pas, éprouvant immédiatement de la froideur pour sa... [Lire la suite]
Posté par Bina Thomas à 13:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :